Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet

Sujet: la première méduse est tombée du ciel • Zirconium   Mar 19 Aoû - 21:56

Zirconium
Dominance aquatique
Méduse du cosmos

Immortel(le)
Genèse à Desitis

Chère chère galaxie
Ma mère mon père
Et vos couleurs
Et vos odeurs
Que tu es belle !

Chères chères âmes
Parsemant le cosmos
Vous qui êtes cons
Vous qui êtes bons !
Je vous respire

Chère chère existence
Dans l'inconscience
Ma vie mon devenir
Où jamais ne mourir
Laissez-moi vous croquer

Cher cher Phoebus
Un guide sans politique
Brillons brillez avec moi
Lumière avec émoi
Je vous mangerai

Chers chers étrangers
Qui poussent soudain
Faibles créatures
Nouvelles parures
Que je goûterai.

Chères chères étoiles
Amies et confidentes
Offrez-moi l'éternité
Que seule mon avidité
Demande à absorber

Chère chère lumière
Le cosmos est mon campement
Teint de noir et de blanc
Poussière d'ocre et d'argent
Qui jamais ne s'éteindra
C'est un métal zirconium
Silicate d'harmonium
Métal froid plein de couleurs
Cruel cependant sans saveur
Crisse et grince les mots
Sources des maux
De ceux qui écoute
Ceux qu'elle goûte
Nourriture que vous êtes
Prédateur dans sa tête

C'est un métal zirconium
Au mental délirarium
Fort et faible en transparence
Qui attaque sans défense
Ceux qui comme lui
Passent et fuient
Leurs faiblesses
Sans noblesse
Qu'elle est jolie
Dans sa folie

C'est un métal zirconium
À la paroi comme aquarium
Tu en vois statique
L'eau lunatique
Aux couleurs changeantes
Émotions affligeantes
Méfie-toi des filaments
De ses cheveux germant
Qui d'un contact dur
Provoque la brûlure

C'est un métal zirconium
Dans sa tête pandémonium
Qu'on écrase quel désarroi
De quelques mots adroits
Brillant comme le diamant
D'un océan écumant
Pleurant comme en enfant
Pauvre petit infant
Fragile comme brutal
T'es qu'un métal sans métal





Un long regard dans cette surface réflexive
Un long regard sur ce corps étrange
Il pince son épiderme mou tapote sa joue rebondie rebondissante fasciné. Le mouvement qui s'ensuit ressemble à un lit aquatique perdu chez les humains et ça le fait sourire.
Zirconium contemple la surface de sa peau plus foncée que sa chevelure bleu-argent une chevelure dont il est déjà fier. Il passe sa main à l'intérieur les petits filaments la lui chatouillent. D'instinct il sait que ce chatouillis sera brûlure pour n'importe qui d'autre. Après tout Zirconium est méduse.
Pas n'importe quelle méduse Zirconium : la méduse du cosmos.
Il sait déjà qu'il est seul dans cette branche nouvelle seul avec un corps aquatique insoucieux de son environnement ; il n'a ni bronches ni branchies car il ne respire pas – pas besoin d'une telle futilité.
Il saute sur ses pieds Zirconium et laisse échapper un petit rire quand il les sent atterrir précieuse sensation décide-t-il. Levant les bras tournoyant sur lui-même il se sent heureux heureux. Jeune dans son corps vieux dans sa conscience c'est un cadeau pour lui d'avoir envie une consistance. C'est un cadeau de pouvoir toucher caresser frapper.
C'est un cadeau Zirconium.

Veux-tu encore des vers ?
N'es-tu donc pas lassé
De ces mots à l'envers ?
Ne veux-tu danser
Avec moi ? Tu aurais
Le très extrême honneur
De pouvoir te narrer
Et narguer du bonheur
D'avoir valsé avec la méduse du cosmos ?

Zirconium malgré son égoïsme sans égal et sa cruauté a toutefois gardé quelque chose du passé. Une loi précieuse qu'il respecte encore aujourd'hui. Une loi qui le rendrait presque trop inoffensif s'il ne réfléchissait déjà pas à des moyens plus pervers les uns que les autres de la contourner pour obtenir son dû récompense ultime d'avoir guidé quelqu'un jusqu'à la mort.
Tu ne tueras point.
Alors Zirconium ne tuera point. Zirconium ne mènera pas la mort à toi il te mènera à elle. Ô tant de chemins inextricables qui mènent tous au même endroit. Labyrinthe étriqué parsemé d'autant d'entrées que de naissances labyrinthe coloré avec une seule sortie vers laquelle Zirconium te guidera en te prenant la main. Derrière son sourire une attention toute adorable celle de s'assurer que tu accéléreras le pas vers cette sortie que tu prendras un raccourci et que tes yeux écarquillés s'éteindront sans jamais jamais comprendre que cet amour dans son regard cette douceur dans ses gestes et ces mots attachants.
Tout cela adressé à pas davantage que de la nourriture.
Viande ou légume sur pattes peu lui importe ce qu'il l'intéresse c'est toi une fois mort. Ce qui l'intéresse c'est ta propre mort car bien sûr ton malheur fait son bonheur.
Et quand il parvient à sa fin qui n'est autre que la tienne Zirconium se délecte.
Tu n'as pas vraiment besoin de tuer.

Quelle gourmandise !
Quelle couardise !
Pourtant sa certitude
Brille dans sa quiétude
S'il est seul peu lui importe
Le bonheur n'est qu'une sorte
D'artifice que ce bon roi
Lumineux grand maladroit
Lui offrira lorsqu'il crèvera sous ses yeux gourmands.

La nuit décide d'envelopper son univers de son obscur manteau parsemé d'étoiles luisantes. Zirconium esquisse un sourire en les regardant et leur lance impertinence « Je brille plus que toi ! » En effet il est méduse du cosmos il vaut plus que toi et toi misérable plancton Et l'eau de son corps n'a nul besoin de plus pour briller. Petit éclat phosphorescent ou flot important de rayons lumineux Zirconium décide. Il n'a nullement besoin d'effort pour cela. Le savais-tu ? Il peut même pleurer des larmes étincelantes ! Es-tu jaloux ? Haha tant mieux tant mieux ! il aime qu'on le jalouse ou qu'on l'envie. Lui et son corps fin que les aquatiques se bousculent corps imberbe peau gélatineuse. Il aime qu'on le désire il aime qu'on le rêve il aime être au centre quel que soit les moyens.
Quitte à te violer corps et âme.
Il est cruel Zirconium même s'il n'en a pas l'air. Cruauté sadisme perversion. Tordu détraqué et fou Zirconium il est fou impulsif il est fou et s'en fiche. Il est lui-même est infernal et ne laissera bien sûr jamais personne tenter de le changer. C'est un danger qui claque la porte de sa chambre d'hôtel un danger qui demande à l'accueil un grand verre de l'eau la plus fraîche et la plus pure exportée de Desitis un danger darde ses iris orangés sur le vendeur qui tend le récipient oooh mais il est ridé et cet air malheureux sur son visage qui tranche avec la vitalité des autres… Il lui adresse la parole d'un ton amical lui tend un sourire l'incite subrepticement à parler de sa copine pulséenne morte la veille dans un attentat et lui offre un réconfort tout en clapotis chaleureux entre lesquels il tente avec douceur de lui faire penser au suicide.
Allez meurs meurs pauvre inconnu va te jeter d'un immeuble ou te faire piétiner par une horde de licornes enragées avaler du poison ou planter dans ta tête des aiguilles électriques qui te brûleront le cerveau en la perçant de toutes parts. Peu importe le moyen étranger meurs je veux te voir crever je veux me régaler on s'en fout de ta copine en vrai va la rejoindre allez pour te rendre compte qu'elle avait déjà cessé de t'aimer.
Rends-moi service et crève.

Ô Zirconium tout ne t'es pas dû ainsi que tu le crois
Tu n'es pas non plus un prince ou un roi
Les âmes ne t'appartiennent pas
Les peines ne te regardent pas
Apparence tout n'est qu'apparence
Tandis que tu te noies dans tes croyances
Non Zirconium tu n'es pas immortel
Ni dénué de faiblesses ainsi que tu le martèles
Tu es fragile Zirconium si fragile
Une chute et comme de l'argile
Te voici brisé éclaté en mille morceaux
La détresse la souffrance de son pinceau
Trace les larmes sur ton visage
Creuse ta peau sur son passage
Tu es seul Zirconium isolé
Les fortes plaintes désolées
Esseulées dans ton âme
Constituant ton drame
Zirconium…
Zirconium…
Ta folie t'égare
Dans tout Pulsar.

'Nthnx
"Vieille" immature
Bite solitaire
Sakuma Jirou d'IE
:psychoface:
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: la première méduse est tombée du ciel • Zirconium   Mer 20 Aoû - 10:12
je me suis foutue sur tita juste pour toi meuf
sentez les feels.


bon
encore une fois tu me fais chialler avec un perso donc jtm idk at some point can i marry u ?

bienvenue sur pulsar zirconium !


zirconium


tu es né sur pulsar ! maintenant que tu t'es présenté à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

n'oublie pas de recenser ton avatar et de lister ta branche !
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-