Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet

Sujet: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Mer 20 Aoû - 1:46

identité

imagine that the life you thought you shared wasn't really there




••• Nom : Madness.
••• Surnom(s) : Tu ne prête pas trop attention à ça.
••• Racine : Tu es un bestial.
••• Branche : Tu es un orc.
••• Vieillesse : J'sais pas moi. *se cure l'oreille avec son petit doigt* J'dois pas être bien vieux.
••• Planète d'origine : Tu viens de Garayara. Cette Terre hostile et sans vie.

••• Pulséen, que penses-tu de ta chère galaxie ? Bouah, ça brille trop parfois. Tu préfère les endroits plus hostiles pour y trouver une proie sur laquelle sauter à son cou.
••• Et les autres habitants ? Comment les vois-tu ? Est-ce réellement l'harmonie entre vous ? Bof bof. Tes relations dépendent SURTOUT du pulséen qui se tient en face de toi.
••• Pas trop difficile la vie sur Pulsar, dis moi ? En quoi ? On peut se repaître des faibles. C'est le bonheur !
••• Ton avis sur votre politique ? Ça finira en bain de sang. La révolution engendre les guerres et le cercle vicieux se met en place. Là tu te lèche les lèvres et tu attends patiemment dans un coin tes futures victimes pour te régaler.
••• Et les humains, ces drôles de créatures, comment les reçois-tu ? Méfiant ou accueillant ? Un avis quelconque sur eux ? De faibles créatures qui manquent cruellement de vigilance. Tu pourrais les dévorer sans qu'ils aient le temps de bouger. Mais certains sont intriguant, intéressants alors tu te ravise.
••• Quel souhait fais-tu aux étoiles du ciel de ta Galaxie ? *marmonne* J'm'en tape royalement de tout ça.
••• Vas-tu briller, pulséen ? Comment veux tu que je brille ? Je suis tout gris !


personnalité

It just existed in your head The reflection used wasn't you


••• Tu es vorace. Tu es sournois. Tu es vil.
••• Tu es observateur. Tu es malsain. Tu es agile.
••• Tu es intelligent (quand tu veux). Tu es hyperactif. Tu es colérique.
••• Tu es jaloux. Tu es j'm'enfoutiste. Tu es une bête assoiffée de sang.
••• Tu es violent. Tu es fort. Tu es manipulateur.
••• Tu es un sale gosse. Tu es franc. Tu es fourbe.
••• Tu es fou. Tu es calculateur. Tu es toujours sur tes gardes.
••• Mais tu peux aussi être tendre, doux, attentionné.
••• Ainsi que sympathique, drôle et souriant. Seulement tu garde cela bien au fond de toi, sous cette vilaine carapace dans laquelle tu pense qu'il n'y a pas de failles.

(Je regrapherais un petit truc plus tard ♥️)


histoire

And wherever you are, land on another star


Je vais vous raconter une partie de mon histoire mais pour ça il faut se la fermer et écouter. Je suis pas ici pour conter ton histoire de princesse avant que tu fasse de jolis rêves avec des licornes, ok ? Alors tu vas gentiment poser ton joli p'tit cul sur cette chaise et écouter avant que je te casse le nez pour t'y obliger.

I. L'or. Telle est la couleur des lieux où je suis né. Garayara, cette Terre désormais sèche et sans ressources. Je n'ai pas connu mes géniteur et puis, qu'importe ? J'ai vécu seul et apprit ce que je connais seul. J'ai connu la misère, la faim, la rage qui vous rend fou. Je ne sais combien de temps j'ai erré dans les vagues de sable. J'hurlais ma souffrance et mon angoisse, je n'avais jamais de réponse dans ce désert de malheur. Je l'ai hais malgré que ce soit le lieu où je suis né. Je grattais chaque endroit où j'allais pour marquer ma présence, dans l'espoir de voir quelqu'un. Je commençais à me parler tout seul et le sommeil se faisait rare, les yeux cernés comme les pandas mon pote. Je devenais complètement fou. Je veillais, à l'affût de tous bruits. A la recherche de quoi me nourrir ou même de quoi me réchauffer une fois la nuit tombée. L'odeur de la bête faible me chatouillait au nez. Une odeur alléchante. Mon estomac se réveillait à cet instant. Le sang battait dans mes tempes et mon cœur cognait de plus en plus fort. J'ai pisté la créature. Longtemps. Longtemps. Mais je l'ai eu à un moment d'inattention. J'ai violemment planté mes crocs dans la délicate gorge de ma victime pour la tuer. Le goût métallique du sang excitait mes sens. Mon souffle devenait irrégulier. Je l'ai dévoré. Tout entier, il ne restait que les os et quelques organes non comestibles. C'en était presque jouissif. Je n'avais jamais ressenti une telle sensation. J'ignorais depuis quand je pouvais ressentir cela mais c'était fort agréable. Ce n'était pas suffisant. J'en voulais d'autre. Encore. Toujours plus. Je devais satisfaire mes pulsions. Malheureusement le vent brouillait les pistes. Je m'étais douté que mon envie ne serait pas comblée de si tôt.

II. Je ne sais combien de temps je suis resté dans cet endroit de malheur mais ça n'a pas arrangé mon état. J'avais les crocs, tout le temps et ce que j'avais sous la dent ne me suffisait pas. Les tempêtes de sables me rendaient nerveux, tendu, encore plus affamé et prêt à sauter sur tout ce qui bouge. La soif commençait à jouer sur tes nerfs déjà à vif. Je restais cloîtré dans ma pauvre grotte en faisant crisser mes ongles contre les parois. Je me recroquevillais sur moi même en me balançant d'avant en arrière, gémissant des choses que moi même ne comprenait pas. Je plantais mes ongles dans ma chaire jusqu'au sang, pour rien. J'avais faim. Tellement faim. Et j'avais envie de déchirer la douce peau de quelqu'un. Juste comme ça. Comme la première fois. Pour calmer mes pulsions mais ça ne venait pas comme ça, je devais voir ailleurs. Quitter ce tombeau de sable doré pour rejoindre un planète qui regorge de ressources dans lesquelles je pourrais puiser et assouvir mes désirs malsain. Je devais quitter Garayara. Au plus vite ! Sinon j'allais devenir encore plus
dingue qui je l'étais déjà.

III. J'ai quitté cette planète de malheur. Il en était temps. La météo et le manque de ressource me rendait fou. Je suis atteri dans un endroit où il y avait pleins de couleurs, une faune particulière et intriguante. Des bêtes plus appéttisantes les unes que les autres. Je sentais mon sang bouillir. L'envie de planter mes crocs dans la gorge de ces bêtes montait. Elle était de plus en plus forte. Irrépressible ! Je plantais mes ongles dans ma peau pour me retenir mais je n'ai pas su. J'ai sauté sur la proie la plus proche et je lui ai déchiré la peau de mes dents aiguisées. Les autres ont eu le temps de fuir pour ne pas finir comme celui que je venais de tuer. Je l'ai dégusté. Arrachant chaqu'un de ses membres en prenant un plaisir malsain. Oui, j'ai aimé ça. Je savais déjà que ça n'allait pas très bien dans ma tête mais qu'importe ? C'est tellement bon. On ressent une telle satisfaction en dévorant sa proie. C'est si bon de sentir le sang chaud en bouche. Quand le corps bouge encore à cause des nerfs. Oh oui. Quelle sensation joussive. J'en avais des frissons d'extase.

Puis vint un moment où j'entendais le déglingué qui nous sert de roi, parler d'humain. Késakoi ? Ça se mange ? Ça croustille sous la dent ? Je ne l'ai pas sû sur le coup mais bien plus tard. J'étais intrigué devant un corps si différent du mien. Une peau laiteuse, un corps plus mince, moins musclé, plus petit. C'est fou. Ils sont même dotés de paroles. Certains disent des choses censé, d'autres des choses complètement folles. Certains m'ont intrigués tandis que d'autres... Je les avais dévorés. Un humain avait réussi à trouver une faille sous ma solide carapace. J'ai eu un moment de faiblesse quand je l'ai réalisé. Cet humain est parti depuis. Je me demandais toujours si revoir cet humain serait bon pour moi. Si il allait me détraquer le cerveau. Si il allait bidouiller ma conscience pour que je ne suis plus le Madness que je suis. Heureusement je ne l'ai jamais revu et tout c'est bien passé pour ma tête (wut ?).

Je suis une machine à tuer je pense. Mais telle est ma nature. Toujours affamé et à la recherche de quoi manger. Oui, c'est comme ça que je suis et je ne changerais pas pour le moins du monde. Faut m'apprécier comme je suis.


pseudo

you better get real, real, real




••• âge : 42.
••• Sexe : J'suis un lama. Mêêêêêh ! .... Croisé avec une chèvre.
••• Avatar : Dark Link si Atys me premet de l'utiliser.
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : Double compte. Je suis faible, j'ai craqué. Je voulais faire un psychopathe. ;^;
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : Rien à suggérer pour le moment.
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley I love you :
keur keur sur vous !



Madness vous dévore en #000000.
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Mer 20 Aoû - 10:21
d4RK LINK EST DANS LA PLACE
bébé n'oublie pas de remplir la premiere partie (au fond de moi j'espere que la branche et racine de madness vont etre putain de iNSANE) (*f5 la page so hard*)
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Jeu 21 Aoû - 0:39
Huhu. Je sais pas si je comble tes attentes mais j'ai fais ce que je voulais avec lui. °w°
J'essaye de le rendre bien dingue dans son histoire, j'espère que ça t'ira ! /o/



Madness vous dévore en #000000.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 95
FICHE : XXXXXXXXXXXX I
XXXXXXXXXXXX III
XXXXXXXXXXXX III

the weight of living pt 1 x
ancestors ♛ fille d'œdipe x
ἴκαρος & ἀντιγόνη x
son of night and darkness x
send a wish upon a star ••• x
oh night x
my iced heart is broken as your skin is torn x
eteocle- brother of blood, fire and hate x
PSEUDO : haya
CRÉDITS : jesus
ÂGE : 24


Artificiel

Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Jeu 21 Aoû - 10:12
UN ORC OMG JE VAIS PLEURER DE JOIE

bienvenue sur pulsar madness !


j'ai
hate
sa
mere
que
tu

postes la
suite

stp
(le debut me tue, genre "aZY POSE TON ASS ICI, J'VAIS TE PARLER DE MA VIE ET SI TU T'ENDORS JTE PETE LA GUEULE"
Voir le profil de l'utilisateur http://pulsar.forumactif.com/

Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Sam 23 Aoû - 18:08
Il me reste que mon petit truc à grapher et c'est fini ! /o/
Mais si je peux le rajouter après la validation je le ferais. ♥
Love, peace. Amour de moi au staff.



Madness vous dévore en #000000.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   Sam 23 Aoû - 19:19
sly feels à mort ta difficulté à survivre à garayara dude cette planète est une tepu heureusement qu'il a pas fini comme madness tho /meurt
c'est tout parfait hihihi et t'inquiète pas tu pourras rajouter ton graph quand tu veux I love you


madness


tu es né sur pulsar ! maintenant que tu t'es présenté à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

n'oublie pas de recenser ton avatar et de lister ta branche !



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: So what if you can see the darkest side of me [Madness]   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-