Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 5
FICHE : Carnet n°1 (A)
PSEUDO : Lemon Cake


Artificiel

Sujet: Artificiel, faut bien toucher le ciel ▬ Thomas   Dim 16 Nov - 22:05

identité

imagine that the life you thought you shared wasn't really there




••• Nom : B612 n°2468Y
••• Surnom(s) : Thomas
••• Racine : Artificiel
••• Branche : Automate labile
••• Vieillesse : Encore tout jeune, avec pourtant cette impression d'en avoir vécu beaucoup.
••• Planète d'origine :Cogstorm

••• Pulséen, que penses-tu de ta chère galaxie ? C'est, pour beaucoup, la vie telle que tu ne la comprends pas. Toute la beauté et l'horreur à la fois comme si elle n'en pouvait plus de se trouver si belle. Car oui, elle est belle à tes yeux, la galaxie, aussi éclatante qu'incompréhensible. Noyée dans la diversité et l'absurdité. Et quelle belle absurdité, à vrai dire. Il est dur de ne pas admirer ce que l'on ne comprend pas, alors à défaut de tout saisir, tu te contentes de l'aimer de tout ton cœur, aussi naïvement que possible.
••• Et les autres habitants ? Comment les vois-tu ? Est-ce réellement l'harmonie entre vous ? Ce sont des choses incompréhensibles que les meurs des autres pulséens à tes yeux. Pourtant tu ne les considères pas plus bizarres que toi, pas plus différents ou farfelus. Ils sont comme sur un autre plan, parallèle et pourtant si éloigné de toi. Tu les regardes les yeux pleins des questions que tu ne poseras pas. Tu entends de loin le raffut de leurs vies mêlées de fêtes et de joie. La découverte, sans cesse, mais aussi l'incompréhension à t'en arracher la tête avant de la revisser précautionneusement. Tu ne les juges pas, n'établis pas un classement de valeur quelconque. Car ce qui vous rassemble, ce qui vous met en commun, mis à part cette Galaxie qui s'entête à être belle, c'est votre différence profonde, qu'importe si vos Racines soient semblables ou non.
••• Pas trop difficile la vie sur Pulsar, dis moi ? Tu laisses le "temps" passer, en observant les déboires et la débauche de tout. Tu marches comme un funambules tant qu'il y a une terre ferme pour te porter et de quoi te faire fonctionner. La vie est belle, tant que tu ne rouilles pas.
••• Ton avis sur votre politique ? Détaché autant que possible de toute respossabilité et avis politique tu suis, de loin, ce qui peut se passer et qui pourrait affecter ton mode de fonctionnement. Tu t'amuses parfois à évaluer l'impact de certaines décisions, de façon tout à fait objective, comme pour analyser les possible. Mais globalement tu t'en fiches pas mal.
••• Et les humains, ces drôles de créatures, comment les reçois-tu ? Méfiant ou accueillant ? Un avis quelconque sur eux ? Tu avais cru a une blague. Un petit rire nerveux s'était échappé de ta bouche comme si ça allait s'évanouir dans l'air ambiant après que quelqu'un ai hurlé un bon gros "LOL". Pourtant ils avaient demeuré et peut à peu cette perspective s'est évanouie. Il a bien fallu s'en accommoder. Mais il faut dire qu'ils sont surprenants, ces êtres qui cassent tout ce qu'ils touchent et qui parviennent à se déplacer dans ces engins si rudimentaires. Mais bon, tant qu'ils n'amochent rien de cher à ton coeur.
••• Quel souhait fais-tu aux étoiles du ciel de ta Galaxie ? Pouvoir les regarder encore un peu plus chaque fois.
••• Vas-tu briller, pulséen ? Pourquoi ?


personnalité

It just existed in your head The reflection used wasn't you


Je n'ai rien comprit.
Dès le début il y avait un problème, comme une pièce manquante qui te vouait à l'échec. L'échec de reconnaitre tes pairs hors de la différence, l'échec dans la compréhension du monde et même des autres. Et pourtant. Il n'y a personne qui tu ne comprends moins que toi. Comme un bug dans le système, une mauvaise programmation. Pourtant il n'y avait pas la moindre électronique dans ton enveloppe. Comme si tu étais fait d'une absence totale d'empathie.
Je n’ai de cesse que de regarder.
Pour palier à cette incompréhension qui t'inonde depuis tes débuts, tu regardes, notes, retiens et tentes de faire des liens. Ce n'est pas facile, extrêmement compliqué même. Des petits carnets s'entassent dans un coin, remplis de notes d'observation, raturées et bariolées de rouge et de vert lorsqu'un point s'éclaire soudainement pour toi. C'est un travail de titan pou un si petit corps qui n'a ni mémoire interne ni système de stockage.
Laissez un message sur la boite vocale, merci.
Absent. De ton propre corps parfois, plongé dans des pensées qu’il faut décrypter. Absent dans la foule qui danse autours de toi tandis que tu observes. Lorsqu’on te parle aussi, parfois, quand il faut bien 5 minutes avant que les mots se frayent un chemin jusqu’à l’orée de ta conscience. Comme un état d’hébétude qui te prends assez régulièrement et dont il est difficile de te sortir. Tu devrais y remédier, tu sais ?



histoire

And wherever you are, land on another star


Il y avait tant de boites et de choses à monter. Et toi,  parmi les millions d’autres modèles qui t’étaient presque semblables, à attendre patiemment de sortir de cette boite, enfin en vie. Un humain aurait dit ‘un jouet parmi tant d’autres’ et tu n’aurais pu protester. Sauf que personne n’aurait joué avec toi. Tu allais être seul à jamais. Comme si l’essence dont on vous remplissait s’était évaporée ou avait fuit par une infime fissure dans ton corps si mince. Tu avais perdu, dès le conditionnement une partie de ce qui caractérisait ta branche, t’en excluant à jamais de la vie avec les autres.
Tu étais seul, dès le début et pour toujours. Car sans empathie on n’arrive à rien de bien durable. Il y a eu des gens, comme des satellites qui gravitaient autours de toi pour un temps, généralement assez court. De ceux qui essayaient de comprendre en observant sans jamais te toucher ou t’approcher plus que ça. Tu avais prévu un carnet sur le toucher mais il est resté vide.
Tout ce que tu approches s’éloigne inexorablement de ta personne. Quiconque s’intéresse à toi se blesse quand leurs sentiments rebondissent sur ton thorax vide de cœur. C’est comme d’avoir lancé un ballon trop fort contre un mur et de se le recevoir à la figure. Tu es ce mur, tout petit mur, tout fin, qui tient debout tant que mal mais qu’importe.

Alors tu as essayé de comprendre en voyageant. Tu as quitté Cogstorm pleine de gens si semblables et si loin de toi. Tu as essayé, parcouru la belle Galaxie pour observer, noter et regrouper sans cesse les informations à propos de ce qui te manquais. Tu as apprit les larmes et le sourire, à quel moment les utiliser et quelles émotions simuler. Mais la panoplie est encore bien incomplète. Et que faire, vraiment, quand on veut sincèrement exprimer quelque chose qui nous est inconnu ? Tu es faux, tu le sais mais tu travailles d’arrache-pied pour te réparer.
Ton voyage ne s’achèvera pas, pas tant qu’il y aura des recoins de la trop grande Galaxie que tu n'aurais pas épiée sous tous ses angles. Tu traverses le temps comme un rien et malgré cela tu es encore tout jeune vis-à-vis des tiens. Tu veux pouvoir revenir un jour de ta croisade enfin réparé, clamer que tu es des leurs, que tu les comprends.


Lemon Cake

you better get real, real, real




••• âge : 232 lunaisons et 2 jours (c'est internet qui l'a dit)
••• Sexe : J'en ai pas (de blague, je parle de blague !)
••• Avatar : Shuu de Inazuma Eleven
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : Paulchose m'a amené de force
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : Nein.
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley I love you : Merci ♥️

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: Artificiel, faut bien toucher le ciel ▬ Thomas   Dim 16 Nov - 22:46
bienvenue sur pulsar thomas !

ton perso a l'air tout cute je
l'aime
continue stp I love you



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 5
FICHE : Carnet n°1 (A)
PSEUDO : Lemon Cake


Artificiel

Sujet: Re: Artificiel, faut bien toucher le ciel ▬ Thomas   Lun 17 Nov - 23:41
Tout plein de mercis ♥

Je pense avoir terminé, au fait.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 28
FICHE : ohana means fuck you(fiche)

i the one that i want
ii stop this, this is too cute
iii la derniere des dernieres fois
- ii it's more than curiosity
iv spring night

PSEUDO : haya - severin - newton - cain - aymeric
ÂGE : 24


Bestial

Sujet: Re: Artificiel, faut bien toucher le ciel ▬ Thomas   Mar 18 Nov - 9:18
this is it, je me chialle dessus (here is haya btw bb)
Damn ok je vois qUE JE VAIS SERIEUSEMENT CREVER A TE LIRE GENRE FUCKING CHRIST J'AVAIS OUBLIE COMMENT TU ECRIVAIS BB. BRUH FUCKING YEAH (btw) (are you serious) (SHUU.) (YOU TOOK SHUU) (IM IN TEARS OK)

JE TE VALIDE DE CE PAS BB
(fucking yes)

thomas


tu es né sur pulsar ! maintenant que tu t'es présenté à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

n'oublie pas de recenser ton avatar et de lister ta branche !


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Artificiel, faut bien toucher le ciel ▬ Thomas   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-