Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 2
FICHE : lalala
ÂGE : 22


Humain

Sujet: Le pouvoir de l'imagination est la plus puissante protection contre le monde extérieur ! - Présentation d'Alice Delcour   Mar 31 Mar - 20:01

Alice Delcour





••• Nom : Alice Delcour
••• Surnom(s) : Appelez moi juste Alice !
••• Âge : 10 ans
••• Nationalité : Française
••• Ancienneté sur Pulsar :Mon rêve commence aujourd'hui !

••• Alors humain, satisfait de ta nouvelle Galaxie ? Quelle monde fabuleux, il y a tant de choses à y voir ! Les gens sont très gentils, je n'ai jamais fais un rêve aussi agréable ! Attendez, est-ce-que c'est un homme renard, là bas?! Je dois savoir si ce sont de vraies oreilles ! Niyuhéhéhéhé
••• Comment t'intègres-tu parmi les Pulséens ? Que penses-tu d'eux ? Bon, ok, je n'irais plus tirer les oreilles de qui que ce soit ! Comme je le disais, c'est un monde fantastique ! Pour peu qu'on ne tire les oreilles de personnes, ha... ha... ha. J'ai hâte d'en savoir plus sur eux et sur la cuisine locale. *vous entendez un gargouillement sonore*
••• Penses-tu pouvoir devenir l'un d'eux, à la longue ? Bien sur ! Après tout nous sommes dans mon rêve, non ? Et dans mon rêve, je n'ai pas d'ennemis, à part le réveil et le retour au quotidien...
••• Ton avis sur la politique ici ? Les gens ont l'air plus heureux que sur Terre en tout cas !
••• Pas trop dépaysé dans cet environnement fantasque ? Pour être honnête, je ne pensais pas avoir autant d'imagination ! Si tout cela était réel, je dirais que j'ai attéri sur une autre planète.
••• Vas-tu briller, humain ? Oui ! Et manger aussi ! *Alice s'enfuit dans l'auberge la plus proche*


personnalité

This world will never be what i expected

Notre héroïne est une petite fille de dix ans, Alice Delcour. Elle vit avec ses deux parents dans une région reculée de France, appelée autrefois la zone du vide. Ici la vie semble être à peu près normale, mise à part le fait que la liste des personnes disparues semble s'allongée de jour en jour. On connaît aussi la famine, les grandes personnes s'inquiètent souvent de ce qu'il adviendra quand un groupe armé décidera un jour de venir piller, ce qu'il reste à piller... C'est-à-dire pas grand chose.
Mais que peut y comprendre une enfant de dix ans, me direz vous ? Alice à bien trop la tête dans les nuages pour comprendre réellement les enjeux de ce qu'il se passe ici. Son activité favorite est d'écrire dans un cahier toutes les petites histoires qu'elle invente. Elle aime aussi manger, ce qui lui vaut d'être ami avec Gaston, le fils du boulanger. La petite fille est aussi connue pour les longues siestes qui lui sont coutumières, bien que cela ne l'empêche pas d'être régulièrement fatiguée.
De ce point de vue là, on dirait juste une adorable gamine un peu naïve, n'est-ce-pas ? Mais à l'intérieur, cette petite fille ne rêve que d'une chose, fuir cette réalité. Ses sourires sont son masque, ses rires son costume de carnaval. Ce n'est pas qu'elle est malheureuse ici, cependant elle rêve d'un monde différent. Un monde où elle ne dormirait pas à même le sol, un monde où ses parents l'aimeraient.
Elle n'a jamais su pourquoi ils ne l'aimaient pas, aussi loin qu'elle puisse se souvenir, la situation était ainsi depuis qu'elle avais sept ans : à cette époque, Alice avait encore une vraie chambre, avec des livres dedans. Une nuit, elle s'était réveillée dehors, pieds nus. Comme sa maison était à l'écart des autres habitations, personne ne l'avais vue mais cela n'avais pas empêché sa mère de devenir folle de rage. Depuis, celle-ci l'enfermait à clé tout les soirs dans une pièce bien plus petite que sa chambre.
Alors tout les soirs, elle écrit dans son cahier des histoires. Tantôt les aventures d'un lapin guerrier, tantôt les aventures d'une princesse qui recherche son prince. Son sujet de prédilection est le voyage, elle rêve de voyager, de partir vers des contrées lointaines. Les soirs d'été, depuis la fenêtre de sa petite chambre, elle regarde les étoiles et elle s'imagine le monde qu'il doit y avoir au-delà.
« J'espère que quand je serais plus grande, je pourrais aller au-delà des étoiles... Peut-être qu'on aura des ascenseurs ou des portails pour y aller ! »



Ce que vous entendez actuellement est la musique qui m'a inspiré pour mon perso  Very Happy .C'est une chanson de ma Vocaloid préférée, Gumi, j'avais même pensé en reprendre le visuel pour mon personnage. J'ai changé d'avis car je ne trouvais pas ça cohérent de prendre le physique d'une ados pour un personnage de dix ans  silent
Si vous vous êtes demandés comment lire le rire de mon perso, et bien voici sa version vocale :https://www.youtube.com/watch?v=1XA3IOHoPVU. Oui j'assume XD j'aimerais que mon Alice en grandissant devienne aussi loufoque et gentille que Koro-sensei <3


histoire

Et maintenant depuis cette scène monochrome, je regarde un rêve électronique tout en priant ainsi je pourrais renaître.



Le vent froid d'hiver souffle à travers la fenêtre brisée. Une silhouette frissonne dans l'obscurité qui règne dans la pièce. Vous pourriez penser qu'elle est morte mais un léger souffle vous fais comprendre qu'elle vit encore. A sa petite taille, il s'agit très certainement d'un enfant. Ses longs cheveux bruns lui tombe sur la taille, tel de fragiles fils de soie qui s'enroulent sur eux même. Ce doit être une petite fille.
L'enfant respire toujours aussi faiblement mais c'est alors qu'elle se lève, les yeux toujours clos. Elle commence méthodiquement à faire le tour de la salle où elle est enfermée, qui très petite. Il peine à s'y tenir une petite table et une chaise, la couverture en boule dans un coin indique que ce petit être doit dormir à même le sol. Aux quatre coins de la pièces sont éparpillés des livres.
Lorsqu'elle se tourne vers la fenêtre, son reflet vous permet de voir que cette personne porte un pyjama rose.

Elle se retourne et se dirige vers la porte, sa respiration est toujours aussi calme et régulière que lorsque vous l'avez aperçue pour la première fois et ses yeux sont toujours clos.
Machinalement, elle enclenche la poignée de la porte. Mais celle-ci ne s'ouvre pas. Vous entendez alors de l'autre côté de la porte, une voix de femme :
« L'autre folle s'est enfin réveillée ! » suivis d'un bruit de pas. La porte s'ouvre sur une femme maigre, avec un regard mauvais. Vous pouvez lire dans les yeux de la mère un mélange de peur mais aussi de colère. Vous prenez alors conscience que de l'autre côté de cette pièce, il fait chaud et qu'il y a de la lumière.
« Mais quelle idée de se lever alors qu'on dort ! Je te jure qu'un jour, je vais la mettre dehors pendant qu'elle dormira ! Ça lui apprendra à faire son intéressante ! Allez réveille-toi ! ».
La main de la femme vient de s'abattre sur la joue de la jeune fille qui ouvre alors de grands yeux. Vous pouvez lire la surprise et de la peur dans les yeux de Alice.
« Mère ? Je me suis levée ? Mais quand ?
-Tu te promenais encore endormi. Tu sais un peu quelle heure il est ? Midi ! Tu pense que les courses vont se faire toute seule ?!
-Je vais m'habiller et je m'en occupe de suite, mère.
-Non, assez de temps perdu, vas-y maintenant, rugit-elle
-Je suis désolée, mère, j'y vais de ce pas »
La jeune fille s'en va prestement, elle salue son père qui comme à son habitude ne lui répond pas. Elle ouvre la porte et va s'occuper de ses corvées, comme chaque jours. Aller chercher la nourriture au village, préparer le repas, nettoyer la maison. Le soir arrivé, sa mère l'enferme dans sa chambre avec son repas et la petite fille passe ainsi la soirée seule.



Mais pas cette nuit-ci. Ce soir-là, la mère à oublié de fermer la porte du cagibi où dehors sa fille. Celle-ci dort profondément et elle rêve qu'elle poursuit un superbe gâteau multicolore. Au début, elle avais pu croquer dedans mais il s'avérais que le gâteau était en fait vivant. Celui-ci s'est donc mit à courir. Alice à donc commencé à le poursuivre, lui sommant de revenir immédiatement. C'est ainsi qu'elle commence à sortir de sa chambre, traverse le salon en ne faisant rien tomber, par un improbable miracle. Elle ouvre enfin la porte de la demeure et se met à courir.
Elle courrait comme une folle, voulant désespérément rattrapé ce gâteau si appétissant. Elle ne rendait même pas compte qu'elle se trouvait à présent dans la forêt. La petite fille manqua de nombreuses fois de se briser le cou, mais elle n'en avais pas conscience car son sommeil était vraiment profond. Soudain, elle se prit les pieds dans une racine, tomba et commença à rouler sur le côté. Le choc eu pour effet de mettre fin à son somnambulisme. C'est ainsi que c'est une Alice pas très réveillée qui aperçu une forme rose ondulante qui se trouvait sur le chemin de sa chute. Les dernières pensées de Alice furent « Mon rêve prend vraiment une tournure bizarre. Et il est où mon gâteau ?! » puis elle tomba dans le portail. Tout était rose et brillant, et sans raison apparente, elle se sentait envahie d'une douce euphorie
« C'est très certainement parce que je me rapproche du gâteau ! Je peut déjà sentir son délicieux parfum de vanille ! »


pseudo

you better get real, real, real



••• âge : 20 taons (NOOON, on avais dit pas tout de suite les blagues nulles)
••• Sexe : En tout cas ce qui est sur, c'est que le capitaine Jack Harkness voudrais de moi.
••• Avatar : il s'agit d'un dessin que j'ai trouvé sur la galerie deviantart de hitsukuya (http://hitsukuya.deviantart.com). S'il y a un soucis sur cette image, j'ai prévu de quoi la remplacer ^_~
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : Votre témoin de Phoebus, Kira, n'a pas arrêté de venir frapper chez moi, jours et nuits, pour que je vienne.
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : J'adore faire des blagues nulles... (ne me tuez pas)
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley I love you :Du coup, je vais vous raconter une blague ! Vous savez c'est quoi un steak d'oiseau ? Un steak cuit cuit. tongue

Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: Le pouvoir de l'imagination est la plus puissante protection contre le monde extérieur ! - Présentation d'Alice Delcour   Lun 6 Avr - 19:21
BONJOUR ET BIENVENUE.
(pardon du temps que j'ai mis à venir zieuter ta fiche) (vraiment)

Donc, tout me semble bon. Alice est vraiment un bonbon à proprement parlé, et, god. Ca donne envie de lui donner encore plus de sucrerie pour qu'elle se sente encore plus heureuse.

Alice Delcour


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé dans LA VALEE VENTEUSE, SUR DESTIS. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Pas de chance, ton Portail t'a joué un mauvais tour. TU RESPIRE DES PAILLETTES lorsque tu parle pour tes trois premiers posts RPs.

n'oublie pas de recenser ton avatar !


It's not life or death, the labyrinth. Suffering. Doing wrong and having wrong things happen to you. That's the problem. Bolivar was talking about the pain, not about the living or dying. How do you get out of the labyrinth of suffering?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 2
FICHE : lalala
ÂGE : 22


Humain

Sujet: Re: Le pouvoir de l'imagination est la plus puissante protection contre le monde extérieur ! - Présentation d'Alice Delcour   Mer 8 Avr - 17:45
Bonjour ^^
Merci de m’accueillir parmi vous ! ^^ Cela fait plusieurs mois que je préparais ce perso dans l'optique de venir rp avec vous tous donc je ne suis plus à ça prêt pour l'attente lol!
Encore merci de m'accueillir sur le forum, j'ai hâte de commencer à rp avec tout le monde ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Le pouvoir de l'imagination est la plus puissante protection contre le monde extérieur ! - Présentation d'Alice Delcour   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-