Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 21
FICHE : ici et
PSEUDO : Gallahad
CRÉDITS : Phoebus asdfghjklm


Bestial

Sujet: the saddest people smile the brightest • Efreet   Lun 5 Aoû - 13:31

Efreet

the saddest people smile the brightest




••• Nom : Efreet
••• Surnom(s) : Essayez donc.
••• Racine : Bestial
••• Branche : Rokh de Feu
••• Vieillesse : Antédiluvien. Aussi vieux que le premier feu des Mondes.
•••Planète d'origine : Bifröst. Qu'il a abandonné depuis une éternité au détriment de Garayara.

••• Pulséen, que penses-tu de ta chère galaxie ?
Elle n'est qu'un lieu parmi d'autres. Il est chez lui partout et nul part à la fois.
••• Et les autres habitants ? Comment les vois-tu ? Est-ce réellement l'harmonie entre vous ?
Pas de Vie sans les Autres. Pas d'amour, pas de tristesse, pas de joie, pas de mensonges, rien. Efreet est seul, mais Efreet a besoin de toutes ces petites vies gravitant autours de lui.
••• Pas trop difficile la vie sur Pulsar, dis moi ?
Des hauts et des bas. Et la fascination au creux des mains.
••• Ton avis sur votre politique ?
Efreet est vieux. Trop vieux pour encore s’intéresser à ça. Il aurait pourtant sa place dans ce monde.
••• Et les humains, ces drôles de créatures, comment les reçois-tu ? Méfiant ou accueillant ? Un avis quelconque sur eux ?
Curiosité. Commisération. Indulgence. De nouvelles petites fourmis à observer d'un œil plein de compassion et d'une pointe de condescendance. Ces pauvres petits sont auto-destructeurs, ce n'est pas leur faute s'ils détruisent, arrachent, conquiert, s'effondrent, ruinent, mentent, consument, dévorent. Ce n'est que leur nature.
••• Quel souhait fais-tu aux étoiles du ciel de ta Galaxie ?
Continuer à observer l'évolution des mondes, jusqu'à la fin.
••• Vas-tu briller, pulséen ?
Jusqu'aux confins de l'univers, jusqu'à la fin des Temps, d'un feu discret dans le cœur de chaque être vivant.


personnalité

It just existed in your head The reflection used wasn't you



Efreet est un être bienveillant.
Un être bon et charitable.
Clément et indulgent.
Incapable de mentir, incapable de pleurer.

Efreet aime la liberté. Et se retrouve enchaîné par celle-ci.
Il aime les différences. Car il est trop différent des autres.
Il aime la solitude. Parce qu'il y est forcé.
Il aime le feu. Rassurant et familier.
Il aime explorer. Car il a déjà tout vu.
Il aime rire et sourire. Pour mieux masquer sa tristesse.
Il aime la vie. C'est la seule chose qui puisse encore éveiller un florilège d'émotions en lui.

Effret à un cœur remplit de gentillesse et de hargne.
Un esprit honnête qui se ment à lui-même.
Une âme brûlante que personne ne voit.
Et une conscience trop douloureuse.

Efreet est grand.
Protecteur.
Chaleureux.
Flamboyant.
Doux.
Aimant.
Mais il est la personne la plus faible au monde.
Il est maladroit avec les autres.
Il a peur de faire du mal.
Il est terriblement seul, même quand la foule l'entoure.
Il a un humour catastrophique et attendrissant.
Il a des milliers d'histoires à raconter, mais personne à qui les confier.
Il s'amuse à être un peu joueur, un peu taquin, un peu charmeur, un peu irresponsable.
Histoire de pimenter sa longue existence.

Efreet était différent, avant.
Plus ingénu.
Plus colérique.
Plus fougueux.
Plus impétueux.
Plus violent.
Plus torrentiel.
Plus boudeur.
Plus sauvage.
Moins sage.
Moins perplexe.
Moins acerbe.
Moins respectueux.
Moins curieux.
Moins résigné.
Moins esseulé.
Moins secret.
Il est toujours ainsi.
Mais il le cache.

Autrefois, Efreet était le torrent de flamme qui saccage tout.
Aujourd'hui, il est le feu calme qui réchauffe.




mettre sa main au feu • être tout feu tout flamme • alimenter le feu • faire long feu • jeter de l'huile sur le feu • mettre le feu aux poudres • feu allié • cessez-le-feu • ouvrir le feu • extinction des feux • un tempérament de feu • faire feu de tout bois • dans le feu de l'action • jouer avec le feu • tirer les marrons du feu • être entre deux feux • mourir à petit feu • sans feu ni lieu • n'y voir que du feu • faire feu des quatre fers • pas de fumée sans feu • avoir le feu aux joues

Bonus, Efreet les jours de pluie :
 


histoire

And wherever you are, land on another star



Il est l'amant du désert et l’ennemi de la froideur du cœur des hommes.
theme • turkish lullaby

Il se souvient juste qu'il faisait froid.
Glacial.
Hivernal.
Horrible. Horrible horrible horrible.
A peine engendré, déjà envie de crever.
Pas de nom. Pas de corps. Pas de conscience. Juste un néant qui n'en peut déjà plus d'exister.
C'était le début de Tout. Il voulait que ce soit la Fin.

Et quelque part, dans l'univers, une petite lueur.
Une flammèche.
Petite.
Ridicule.
Mais si belle. Si chaude. Si douce.

Il n'était pas encore Existence. Il était dans l'antichambre de la Vie. Dans la chambre froide.
Et à travers la première flamme des temps, il est vraiment né.
Il a jaillit du brasier. S'est élevé. A joué à l'oriflamme.
Il n'a fait qu'un avec le feu.

Il est devenu Efreet.

Le reste est flou. Le reste est fade face à la félicité violente et intense qui hante son souvenir.

Il a apprit à vivre.
Il a apprit la joie le jour où il a parlé à quelqu'un pour la première fois.
Il a apprit la haine quand on a détruit son habitat.
Il a apprit la fierté cette soirée où on l'a complimenté pour son gentil sourire.
Il a apprit la douleur lors de son premier blizzard.
Il a apprit l'amour mainte et mainte fois, et il le réapprend à chaque occasion.
Il a apprit la déception lorsqu'il s'est fait trahir par un ami.
Il a apprit l’émerveillement quand il a enfin pu abandonner Bifröst.
Il a apprit les larmes, la douceur, la candeur, la colère, la stupeur, la revanche, l'amitié, l’espérance, la jalousie.

Il a trop vécu, Efreet. Il a trop vécu mais il ne s'en lasse pas.

Son cœur pleure de son immortalité virtuelle.
Une immortalité qui l'oblige à s'isoler des autres.
Une immortalité qui le force à voir l'univers depuis un niveau plus élevé de conscience.

Son cœur pleure de tant d'être chers perdus dans les mâchoires du temps.
Des êtres qui défilent dans sa mémoire.
Des êtres qu'il n'oubliera pas.

Cette existence lui est rude.
Atroce.
Cruelle.
Pénible.
Pesante.
Cette existence, il l'aime comme il l'a hait.
Il la méprise, la rejette.
Il l'adore, l'a révère

Souvent, il a voulu abandonner. Lâcher prise. Se laisser tomber.
Comme cette fois où une femme qu'il aimait est morte de vieillesse.
Ou ce jour où il a quitté Bifröst.
Ou cet instant où il a réalisé à quel point il était irrémédiablement seul.
Ou encore quand l'éternité lui est tombé impitoyablement sur le coin de la figure.

Tant d'instants où il a faillit craquer. Se briser.

Mais on lui a aussi apprit l’espoir.
On lui a apprit à toujours se relever.
A toujours se battre.

Et il s'est battu, Efreet. Oh oui, il s'est battu. Plus que n'importe qui.
Contre les autres.
Contre lui-même.
Mais au final, il est arrivé là par ses propres ailes.
Il vole haut dans le ciel, rit, sourit.
Peu importe que ce soit un mensonge.
Peu importe.
L'important, c'est qu'il soit là.
Qu'il puisse attendre en paix la fin des Temps, pour espérer retrouver cette minuscule flamme qui l'a fait naître.

L'univers est son terrain de jeu. D'expédition.
Il explore.
Part à l'aventure.
Il ne se lassera jamais de tout découvrir avant tout le monde.
Il découvre de nouveaux mondes. Découvre de nouveaux horizons.
S'émerveille.
Rentre dans son antre.
Et dort pendant des mois d'un sommeil sans rêve.
Et le cycle se répète. Indéfiniment. Depuis quasiment la nuit des temps.

Il a vu tellement de choses, Efreet. Rencontré tant de gens. Sentit tant d'odeurs.
Il a parlé aux étoiles. Il a chanté des berceuses d'un autre age. Il a pleuré pour des raisons triviales. Il a crié face à une comète mourante. Il a passé milles ans à narrer des contes avec passion.

Et pourtant, il se sent tellement insignifiant comparé aux milliers d'âmes qu'abrite Pulsar.



Gallahad

Iandouille pour les intimes.




••• âge : Moi-même, des fois, je me demande.
••• Sexe : Origi-quoi ?
••• Avatar : Sinbad • Magi
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : Koukou Haya.
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : Non.
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley : Zut, j'ai perdu le mien.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 319
PSEUDO : MARVELOUS LAZULI
CRÉDITS : sexy mirmir + awesome bro font des miracles
ÂGE : 23


Élémentaire

Sujet: Re: the saddest people smile the brightest • Efreet   Lun 5 Aoû - 13:44
bienvenue sur pulsar efreet !


quel personnage intéressant *^* je ressens sa chaleur dans tes mots hihi, je suis pressée de lire son histoire, j'aime beaucoup. ♥
Et puis après discussion tout est bon, encore désolée de t'avoir embêtée tu es chou ;; ♥.

DONC JE T'EN PRIE MONTRE NOUS TON HISTOIRE gnihihihi

EDIT DE SEVERIN : J'AIME RAMENER DES GENS SUSU
Voir le profil de l'utilisateur http://pulsar.forumactif.com
avatar
MESSAGES : 21
FICHE : ici et
PSEUDO : Gallahad
CRÉDITS : Phoebus asdfghjklm


Bestial

Sujet: Re: the saddest people smile the brightest • Efreet   Lun 5 Aoû - 21:54
Bon sang tu es adorable, tu fais faire dokidoki à mon kokoro. Tu ne m'as pas embêtée du tout, c'est moi qui aurait dû être plus claire au début de la fiche.

En tout cas, merci beaucoup pour ton interêt. La fiche est complète donc j'attends le verdict.


Bouya:
 
Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: Re: the saddest people smile the brightest • Efreet   Mar 6 Aoû - 8:52
cette
fiche
est
sugoi
meuf.

holy lord que je l'aime déjà Efreet ezgjzegegze

••• Efreet •••



••• tu es né sur pulsar ! maintenant que tu t'es présenté à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.•••

n'oublie pas de recenser ton avatar !
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: the saddest people smile the brightest • Efreet   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-