Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 7
FICHE : staying alive... it's so boring, isn't it ?
CRÉDITS : Koko ♥


Artificiel

Sujet: the sound of drums • gallifrey   Lun 26 Aoû - 22:04

Gallifrey

assembling their philosophies from pieces of broken memories




••• Nom : Gallifrey.
••• Surnom(s) : Galli.
••• Racine : Artificiel.
••• Branche : Poupée de cire.
••• Vieillesse : La cire se conservant plutôt bien si on ne la fait pas fondre, son espèce a une espérance de vie de 1053ans, mais Gallifrey n'est encore qu'une enfant et cette année elle fête ses 93 printemps.
•••Planète d'origine :crée sur Cogstrom dans un pack "familiale" (soit cinq poupées de cire destinées à servir de mannequin d'exposition dans une boutique de la capitale) elle a néanmoins fini par habiter avec son "pack" sur la terre des songes.

••• Pulséen, que penses-tu de ta chère galaxie ? La galaxie est grande, la galaxie est intrigante, quitte à réduire sa durée de vie Gallifrey souhaiterai l'explorer de fond en comble.
••• Et les autres habitants ? Comment les vois-tu ? Est-ce réellement l'harmonie entre vous ? Gallifrey est extrêmement jalouse des autres habitants en général. Ils sont ce qu'elle n'est pas, "complets" c'est comme ça qu'elle les caractérisent. Parfois, par pure jalousie elle devient désagréable avec eux comme pour se venger de n'être pas née comme eux.
••• Pas trop difficile la vie sur Pulsar, dis moi ? Si. Très difficile. Du fait qu'elle soit en cire, elle ne peut pas s'exposer au soleil très longtemps et se balade toujours avec un parapluie; de plus du fait qu'elle soit défectueuse, certains petits gestes anodins sont de dures épreuves pour elle sur Pulsar.
••• Ton avis sur votre politique ? Aucun avis. La politique ne l'empêche pas de rêver, de vivre ses rêves et de voyager. Les fêtes impromptues de la capitale l'amusent lors de ses petits voyages, que reprochent les gens à la politique actuelle ?
••• Et les humains, ces drôles de créatures, comment les reçois-tu ? Méfiant ou accueillant ? Un avis quelconque sur eux ? Gallifrey, gallifrey. Tu es mauvaise et méprisante lorsqu'on en vient aux humains. Parce que tu les aimes bien ces bestiaux sans poils. Tu les aimes même beaucoup parce qu'ils sont imparfaits; ils sont plus défectueux que tu ne l'es et ça te fait reprendre confiance en toi.
••• Quel souhait fais-tu aux étoiles du ciel de ta Galaxie ? Tu souhaites un nouveau moyen de transport. Tu aimes marcher, ça ne te fatigue pas vu que tu n'as pas de muscles ou de poumons, mais tu aurai besoin d'un moyen plus cool pour te déplacer comme un parapluie sonic ou un truc du genre.
••• Vas-tu briller, pulséen ? On va éviter, la cire ça fond.


this is madness

cause these words are knives, and often leave scars


Comment décrire Gallifrey ? Tout d'abord, elle est jalouse. Très jalouse. Possessive ? Non pas spécialement, mais elle est jeune par rapport aux siens; en âge humain ça doit faire une dizaine d'année voir moins; il est donc normal qu'elle soit capricieuse et trouve que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin. Elle les regarde, et elle se dit qu'ils sont parfaits ses enflures. Alors qu'elle. Elle, elle regarde son reflet et se trouve tous les défauts techniques qu'on lui a diagnostiqué en rajoutant ce qu'elle aurait aimé changé.

Donc parfois, elle se fait du mal. Elle fait fondre la cire et la remodèle pour s'arranger. C'est douloureux mais c'est nécessaire selon elle; elle est plutôt dure avec elle-même. Mais elle l'est aussi avec les autres, elle les juge au premier coup d'oeil et parfois elle garde un oeil sur eux, pour se sentir mieux dans sa peau. Mais elle n'aime pas être détestée, donc elle ne méprise pas ouvertement. Elle est assez différente des autres artificiels, elle n'a pas ce sens de la loyauté qui fait la réputation de sa racine; mais elle n'est pas traitre et elle préfère plutôt ne pas s'engager dans des situations qui impliqueraient qu'elle soit loyale ou redevable.

Gallifrey, Gallifrey. Tu es une trouillarde, une vraie peureuse. Tu n'aimes pas être trahie, ou se sentir inférieure, c'est ce qui restreint le cercle de ses amis, ça et son incapacité à rester à un endroit trop longtemps.

Tu te sens seule ? Pourquoi tu ne fais pas un effort ? Galli a beaucoup de mal a entamer une conversation, elle se sent analysée, décomposée, de la même façon qu'elle analyse les autres.

Au final, ça ne te dérange pas d'être en miette. Parfois, elle joue à se décrocher les doigts, à jongler avec ses yeux pour les remettre par la suite dans ses orbites; même si au fond elle a un peu peur de perdre un membre sur une planète et de ne pas être capable de le retrouver. Il faut toujours être vigilante lorsqu'on a des membres amovibles comme ça.

Une conclusion ? Ca va être compliqué; on peut en conclure peut-être qu'elle n'est pas si mauvaise que ça notre poupée de cire

« Je peux vous prêter main forte; la mienne c'est la gauche. J'y ai jeté un oeil hier, j'ai dû le nettoyer avant de le remettre dans mon orbite ça en a presque abimé ma peinture. »


tell me goodbye

conspire against the odds



Tu es née sur Cogstrom dans l'usine VT-407, tu as été produite dans le pack familial CP-013 ce qui ne t'as pas porté bonheur. L'usine VT est spécialisée dans la production de mannequins de vitrine, les artificiels qui y sont produits sont généralement destinés à sourire et à mettre en valeur les articles dans les vitrines où ils ont été commandé et ce à vie. Dans cette usine, les packs CP sont destinés à la capitale, ils ont été produits en tant que "famille" pour promouvoir une marque de vêtements qui se veut familiale, il parait que les humanoïdes adorent être assortis, donc 10 jours après leur créations, lorsque tous les détails physiques sont achevés, le groupe des cinq artificiels sont envoyés sur Cassiopeïa.

A partir de là, notre artificiel marqué du numéro A-4038 se posait des questions. Ce qui est inhabituel avec les poupées de cire, généralement produites sans conscience afin de leur éviter les crises existentielles.  Il faisait bon dans cette vitrine réfrigérée, elle pensait sérieusement que ses doutes étaient ordinaires et en regardant les vitrines voisines elle s'est dite qu'ils avaient dû avoir les même phases qu'elle. Pendant un an, elle commença à prendre son rythme difficilement, mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas elle qui craqua la première.

C'était le fils. Son "frère", le numéro E-4030 ne put supporter de vivre dans cette vitrine et il la brisa avec le jouet qui était censé mettre les produits en valeurs par sa couleur et l'ambiance qu'il inspire. Et là, elle s'est quand même dit que la vitre n'était pas à l'épreuve des coups, les objets n'étaient pas des faux. Le choc, ils n'étaient pas censés penser. Et là, elle obéit à son instinct et elle traversa l'espace anciennement vitré, accrochant au passage des morceaux de verre dans ses mollets de cire. Les autres suivirent et traversèrent la ville en courant.

Les mannequins de cire ne ressentent pas la fatigue, du fait qu'ils n'aient ni muscles ni organes, mais quand on est arrêté par la sécurité du magasin ce n'est pas pareil. Ils restèrent en isolement assez longtemps pour que les tests d'efficacité soit effectués et se fut sans surprise que le pack reçut le tampon "défaillant" à côté de leur matricule et sur leur dossier. Tout se finit bien pour le magasin qui pu recevoir un pack de mannequin compétant et les CP-013 furent jetés à la rue, car étant à présent doués de conscience il était illégal d'en faire une marchandise.

Pendant un an ils déambulèrent, toujours collés ensemble comme seuls repères les uns pour les autres mais la capitale ne semblait pas les aimer pendant la journée. Ils regrettèrent un moment leur vitrine ventilée, dans la rue ils devaient faire attention à ne pas perdre de doigt ou même un œil à cause de la réaction de la cire à la chaleur. C'est dur pour des enfants, même pas 10 ans, déjà à la rue à être confronté au danger, mais ils s'en sortirent.

A force de recherche, ils trouvèrent un lieu à l'opposé de la capitale, là où le soleil ne les atteindrait pas et où le calme règnerait. Ils fuirent vers la terre des songes cultiver le calme et leur différence. Enfin, presque tous. Si le pack était en majorité fier d'être défectueux, si ils affichaient volontiers leur matricule et la marque rouge, Gallifrey le cachait du mieux qu'elle pouvait. Elle ne pouvait pas souffrir qu'on la regarde de haut à cause de ce mot qui se coinçait toujours dans sa gorge; « défectueux ».

Au début, elle le gardait pour elle; elle était déjà en désaccord avec les autres mannequins de cire, pas besoin de creuser un fossé entre elle et les siens. Mais au fil des années, à son complexe s'ajouta l'ennui. La planète est magnifique, mais y rester le temps d'une vie va être compliqué. Elle entendait des histoires sur la galaxie des visiteurs, elle voulait les vivre et les raconter par la suite en rentrant.

Les autres artificiels ne purent comprendre, pourquoi vouloir partir ? Même pas 100 ans, ce n'est pas une crise d'adolescence à cet âge ! Donc ils se quittèrent en mauvais termes. Après une violente dispute elle arracha même le bras de son « père » dans le lac et elle partit avant même de savoir si il l'avait récupéré.

Depuis, Gallifrey voyage. A pieds majoritairement si elle ne fait pas de stop. Elle passe inaperçue, elle n'a pas un physique extravagant elle est censée exister pour mettre des vêtements en valeur, pas pour qu'on la regarde. De plus, quand elle se regarde elle trouve toujours à changer et contrairement à la majorité, elle peut le faire de suite avec une paire de gants et un briquet.

Dans ses voyages, elle a apprit que les autres espèces sont capables de mentir, de trahir et du pire comme du meilleur. Elle s'est aigrie, elle qui aurait accordé sa confiance à tout le monde l'année auparavant grogne à la simple vue d'un étranger.

Pour la suite ? Il parait que l'artificielle au parapluie se dirige vers Desitis.


cosmic

i won't give up without a fight




••• âge : i'm eighteen and i don't know what i want ♫
••• Sexe : après le troisième rendez-vous.
••• Avatar : Belgium from Axis Powers : Hetalia.
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : C'est une histoire amusante, je pourrais faire des dissertations dessus et vous expliquer les conditions exactes de la découverte. Mais on va faire très simple : c'est la faute à Severin.
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : je suis désolée pour ce que je n'ai pas encore écrit.
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley : What a Face

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 34
CRÉDITS : sly (c)
ÂGE : 21


Artificiel

Sujet: Re: the sound of drums • gallifrey   Lun 26 Aoû - 22:17
    salut poupée What a Face 

bienvenue sur pulsar gallifrey !

    à la lecture du caractère, l'histoire s'annonce pleine de péripétie, écris moi ça vite ! ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 7
FICHE : staying alive... it's so boring, isn't it ?
CRÉDITS : Koko ♥


Artificiel

Sujet: Re: the sound of drums • gallifrey   Lun 26 Aoû - 23:26
    Moi quand on me dit vite je fais pas les choses à moitié What a Face
    j'espère juste ne pas avoir baclé à vouloir tout faire tout de suite.
    Bonne lecture !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 34
CRÉDITS : sly (c)
ÂGE : 21


Artificiel

Sujet: Re: the sound of drums • gallifrey   Lun 26 Aoû - 23:44
    j'aime quand mes voeux sont exaucés ♥
    (et je suis en totale empathie avec les gens de cires après ce récit)


••• gallifrey•••



••• tu es née sur pulsar ! maintenant que tu t'es présentée à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.•••

n'oublie pas de recenser ton avatar !
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: the sound of drums • gallifrey   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-