Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
Invité
avatar



Sujet: #rude (Brownie)   Sam 24 Mai - 19:40


■■■ NOM : Brownie.
■■■ SURNOM : Bro.
■■■ RACINE : Élémentaire.
■■■ BRANCHE : Homo Pacificus Rosa.
■■■ VIEILLESSE : Brownie est un jeune adulte dans son espèce et les humains lui donnent une vingtaine d'année. Mais Brownie a vécu beaucoup plus que ces vingt ans.
■■■ PLANÈTE D'ORIGINE : Desitis.
■■■ ÂGE : 17 ans bitches
■■■ SEXE : Fleur femelle.
■■■ AVATAR : Ray Narvaez Jr. (Achievement Hunter)
■■■ ATTERRISSAGE : Je suis tombée d'une météorite !!!!!!
■■■ SUGGESTIONS : Nope !
■■■ SMILEY : 8D



■■■ PULSÉEN, QUE PENSES-TU DE TA CHÈRE GALAXIE ? Galaxie or nope, y'a que la nature qui compte mec.
■■■ ET LES AUTRES HABITANTS ? COMMENT LES VOIS-TU ? EST-CE RÉELLEMENT L'HARMONIE ENTRE VOUS ? Ils sont cools. Tout le monde est beau.
■■■ PAS TROP DIFFICILE LA VIE SUR PULSAR, DIS MOI ? Non, je vis bien, je suis tranquillos.
■■■ TON AVIS SUR VOTRE POLITIQUE ? Phoe-quoi ?
■■■ ET LES HUMAINS, CES DRÔLES DE CRÉATURES, COMMENT LES REÇOIS-TU ? MÉFIANT OU ACCUEILLANT ? UN AVIS QUELCONQUE SUR EUX ? Ils sont pas de drôles de créature, je les considère comme mes potes eux aussi.
■■■ QUEL SOUHAIT FAIS-TU AUX ÉTOILES DU CIEL DE TA GALAXIE ? De pouvoir retrouver mes roses adorées.
■■■ VAS-TU BRILLER, PULSÉEN ? Of course.


I MEAN YOLO RIGHT ?


Dans la chronique « Lorsque l'on demande à Mogar ... »

« Comment tu trouves brownie ? »

« Chiant, boring mais en même temps, Bro tu peux pas vraiment le cataloguer. Je veux dire, hm, si à trois heures du matin, tu entends une weird song dans le salon, tu peux être sûr que c’est cet asshole qui se fait un putain de thé. Bro n’est pas foncièrement méchant, il est carrément l’inverse – et des fois j’hésite à le foutre contre un mur parce que les « rudes » avant le café passent tellement pas. Le café est important ok. Donc ouais, si tu veux, Bro est un peu cinglé, faut le voir se fringuer le matin, et arroser ses fleurs. Je questionne pas, j’ai juste tellement arrêté de m’inquiéter pour lui. Bro il vit sur une autre planète faite de Grease, de roses et de stuff fluffy.  Bon je dIS PAS QUE SA PLANETE EST PAS COOL, parce que il y a clairement de gros point en commun avec ce dude et moi. I mean, c’est pas qu’un asshole, il est cool et vachement drôle –après mon café. Et c’est cool d’etre un peu homo –no homo !- avec lui, parce que, well, avec qui je ferai la danse de The time of my life hein ? C’est pas avec Sly que je danserai hein. »

« Ton avis sur son obsession des roses »

« Gay et pretty cliché. Des fois je l’entends leur parler et, vaut mieux vraiment connaître le man avant de tirer toute conclusion. C’est. Hm. Ok je peux pas vraiment critiquer ça ok, c’est genre dans son sang et ses origines –aussi shitty soient-elles ok. Je pense que ça a du forger pas mal son caractère parce que, hey man, tu verras jamais quelqu’un d’aussi romantique que lui. Même avec lui il est fucking romantique, c’est fucking effrayant des fois –mais pas tout le temps ok, des fois il nous fait de la bouffe parce qu’on feint d’être mal. Nan, c’est pas vraiment un problème – sauf qu’il case que des références à l’homme masqué de sailormoon, sérieux stoppez le. »

Inclassable. Insaisissable. Inexplicable.
Brownie, il saute, il s'agite partout, il rigole beaucoup pour rien (il rigole beaucoup sur les blagues gores et les autres ont parfois peur)(il connaît les blagues de bébés morts par cœur), il énerve les gens par sa bonne humeur constante et ses répliques à deux sous. Un rire au loin? Sûrement Brownie essayant de raconter une blague et qui fini par abandonner tellement son ventre lui fait mal.
Brownie, il voit toujours positif, il n'y a pas plus optimiste et pacifiste que lui. Il a un grand cœur et ça, personne ne peut le contredire; même s'il agit parfois -souvent- en asshole avec ses potes, il sera le premier à leur tendre la main et les écouter, entrer dans leur délire ou être l'épaule pour pleurer. C'est un gentil asshole, du genre à poursuivre ses amis avec son arrosoir pour leur rendre le sourire.
Personne ne peut jamais rester longtemps fâché contre Brownie et ses idées folles, ses délires de grand gamin et son grand sourire sincère. Il apparaît parfois soudainement, tel un ninja, seulement pour casser la bonne ambiance avant de s'éclipser.

No homo? Brownie ne définit pas sa sexualité et en grand romantique qu'il est, il se dit que son cœur décidera un jour de la bonne personne pour lui. Il aime rendre service, faire à manger, s'occuper des autres, leur porter de petites attentions. Cela frise parfois le ridicule, quand on le voit arriver avec un déjeuner au lit, ou alors quand il prépare la table avec son tablier aux motifs de fleurs.

Ironie. Brownie en est sans contesté le roi. Son but existentiel serait sûrement d'énerver gentiment le plus de gens autour de lui, comme Dr. House, avec ses sarcasmes et ses blagues tendancieuses. Il a tellement maté tout ce qui était relié aux humains qu'il en est presque devenu un. Connaissant les répliques de plusieurs films par cœur, ainsi que les chorégraphies, il est non seulement le roi de l'ironie mais aussi des références. Et il va sans dire qu'il se déhanche plutôt pas mal bien, à force de se pratiquer devant le miroir. Imitant ses grandes idoles -John Travolta-, il reprend parfois l'attitude de ceux-ci sans prévenir, parfois en pleine conversation. Il énerve beaucoup Brownie, parce qu'il n'y a aucun fil logique dans ce qu'il fait et dit. Il est comme ça. Imprévisible.

La nature est au cœur de ses principes et son obsession pour les roses n'aident en rien sa cause. Les fleurs, c'est pour les nanas, lui dit-on. Et où étiez-vous quand j'en avais besoin? Répliquera-t-il, en arrosant ses fleurs. Les roses, c'est toute sa vie. Personne n'y touche. Lorsque l'on surprend parfois Brownie dans sa serre personnel, il ne sourit pas; il est pensif et étrangement nostalgique. Mais dès qu'il vous remarque, il revient soudainement à la vie, le Brownie de tous les jours.
Il y a une chose à savoir sur Brownie : ne jamais lui demander à propos de son passé. Il a décidé de recommencer sa vie à neuf et il a effacé tout ce qui c'était passé avant qu'il ne cache loin de toute populace. Mêmes ses potes les plus proches ne connaissent pas cette part de Brownie. Oh oui, parfois quand il est un peu saoul, il parle un peu plus qu'à l'habitude, un peu trop. Et quelques phrases s'échappent par ici et par là. « Elle m'a fait mal. », « Elle les a tué. », mais il n'y a aucun moyen de savoir de  qui il parle. Parfois, oui, parfois, il pleure quand il est seul dans son lit -quand il est réellement dans sa chambre et par en train d'énerver l'un de ses potes-. Il pleure quand il repense à ses pauvres fleurs.

Bro. C'est un grand frère, un asshole au grand cœur qui prend soin des autres.



having fun isn't hard when you have a library card



Why you gotta be so rude?




almost got fucked but i didn't. story of my life.


« Je t'aime, je t'aime pas. Je t'aime, je t'aime pas. Je t'aime … Je t'aime pas. »
Elle s'était amusée à arracher les pétales de mes roses chéries, adorées. Le dernier pétale tomba, flotta un instant dans les airs, comme immobile, avant de tomber aussi lourdement qu'une pierre. Sa chute provoqua chez-moi un tremblement de terre, que l'on sonne les cloches, la rose venait de donner son dernier souffle de vie. Elle se leva, se tourna vers moi; le visage que j'avais admiré si longtemps, que j'avais tant aimé, ne représentait plus rien.
L'on pouvait tout me faire, m'arracher le cœur, couper mes jambes, mes bras, mais tant que la rose restait intacte, restait belle, magnifique, splendide, tout allait bien.
À ses pieds, les cadavres immondes de mes roses, si précieuses, maintenant mortes, elle venait de tuer ma famille, mes amis, ma mère. Elle venait de tuer le monde dans lequel je vivais.
Dans un rire, elle laissa tomber la tige de sa victime, comme si cela était bénin, normal. Elle s'approcha de moi, souriante; moi, immobile, muet comme une tombe, la bouche entrouverte comme celui d'un homme que l'on venait de tuer d'une balle dans la tête.
Les roses étaient mortes.

Je les cultivais depuis plusieurs années maintenant, comme me l'avait si bien montré Maman. Et depuis qu'elle était morte, je m'occupais seul de ces fleurs, de mes sœurs, de l'unique famille qui me restait.
Et maintenant, les roses étaient mortes, tout comme Maman.

Elle s'arrêta, toujours souriante; j'aurais voulu détruire ce sourire de mes poings. L'amertume rend mauvais. Tous savaient que si l'on ne manipulait pas bien les roses, les épines pouvaient s'enfoncer dans la paume de nos mains. J'avais l'impression que mon cœur en était transpercé de mille. Mortes. Elles étaient mortes.

J'ai oublié ce qui c'est passé ensuite. Ce qu'elle est devenue? Je ne veux même pas le savoir. Depuis, je m'étais caché, réfugié, loin de la population, armé de ce que les humains appelaient des 'livres', des 'films' et des 'séries'. J'avais peur, peur des autres et de ce qu'ils pouvaient faire. Des autres qui ne faisaient pas attention à la nature. J'avais vécu seul, reclus de ce que l'on appelle une société. Seul avec mes nouvelles roses, ma nouvelle serre; mais elles me rappelaient le souvenir douloureux de leurs sœurs, mortes. Maman, pourquoi avait-elle fait ça?
Une larme coula, lentement, je l'essuyai. Je devais être fort.

Je repris finalement contact avec les autres quelques années -des décennies, des siècles?- plus tard, rencontrai un mec à qui je pouvais fournir des plantes et me reconstruisit une nouvelle vie. Une nouvelle vie délirante, que je voulais désormais vivre à fond. Je délaissé l'ancien moi pour le nouveau moi. Même si je vis encore inconsciemment sur le passé, sur ce qui c'est passé. Encore sur la peur d'assister à un nouveau massacre. J'ai encore peur. Mais je ne suis plus seul.
avatar
MESSAGES : 28
FICHE : ohana means fuck you(fiche)

i the one that i want
ii stop this, this is too cute
iii la derniere des dernieres fois
- ii it's more than curiosity
iv spring night

PSEUDO : haya - severin - newton - cain - aymeric
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: #rude (Brownie)   Sam 24 Mai - 19:50
salut beau gosse

bienvenue sur pulsar Brownie !


Je vois que tu sais lire (j'espere putain t'es dans le staff meuf) et que tu connais bien l'univers (J'ESPERE PUTAIN T'ES DANS LE STAFF) alors je te valide de ce pas. Va, cours, vole, la victoIRE EST EN TOI.

brownie


tu es né sur pulsar ! maintenant que tu t'es présenté à lui, le roi te remet ton registre à étoiles et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

n'oublie pas de recenser ton avatar !
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-