Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 6
FICHE : souvenir sauvage.
boîte à souvenirs.

PSEUDO : Plante Verte.
CRÉDITS : avatar ©Polyphème ♥


Humain

Sujet: Kit ▬ P'tit chat sauvage.   Mer 25 Juin - 7:15

identité

imagine that the life you thought you shared wasn't really there



••• Nom : Attaway Nikita. Parait qu'il y avait de lointains ancêtres indiens dans la famille. Et pis ça faisait "original". Même si, mis à part les cheveux couleur charbon et les yeux sombres comme un four... et pis c'est compliqué à prononcer en plus, alors on raccourcit. Toujours.
••• Surnom(s) : Kit, essentiellement. Kitty, souvent. Ça lui colle tellement à la peau que c'est presque officiel. Ni-ki-ta c'est définitivement trop long à dire. (Et puis ça fait des jeux de mots avec Kit Kat, ça fait marrer la plupart des humains, et laisse la plupart des Pulséens de glace).
••• Âge : Difficile à dire. Visiblement dix-neuf ans.
••• Nationalité : Américaine.
••• Ancienneté sur Pulsar : N'a pas vraiment compté. Mais pas trop longtemps.

••• Alors humain, satisfait de ta nouvelle Galaxie ? À l'arrivée, ce fut le clash. Kit est encore traumatisé. Mais en même temps... il se sent bien plus chez lui ici que là-bas.
••• Comment t'intègres-tu parmi les Pulséens ? Que penses-tu d'eux ? Ils sont... inhabituels. Mais Kitty les aime bien. Beaucoup. Surtout les bestiaux. Définitivement, Pulsar est meilleure.
••• Penses-tu pouvoir devenir l'un d'eux, à la longue ? Peut-être ? Il ne se préoccupe pas trop de ce genre de concept. S'il trouve quelques gens avec qui se frotter le nez, il en sera heureux. (Et pis certains ont beaucoup de poils, vraiment beaucoup de poils, Kit n'a pas autant de poils).
••• Ton avis sur la politique ici ? Ça se mange ? (Plus sérieusement... Quoique. Enfin. Disons que la politique à proprement parlé n'est pas sa tasse de thé, mais il pense que si le chef est à sa place c'est qu'il doit y avoir une bonne raison, ou alors c'est à la meute, aux pulséens, de changer ça).
••• Pas trop dépaysé dans cet environnement fantasque ? Si. Beaucoup. Énormément. Il ne compte plus les mouvements de recul. Ni les reniflements intéressés. C'est compliqué.
••• Vas-tu briller, humain ? Kit ne se pense pas spécialement fait pour briller. Non, pas lui. Mais il n'hésitera pas à protéger une petite étoile pour qu'elle le fasse, et contempler sa lumière les yeux fermés.


personnalité

It just existed in your head The reflection used wasn't you

Tornade noire. Avec sa sombre et épaisse tignasse, ses ongles de mains et de pieds un peu trop longs, ses vêtements pas forcément en bon état, sa position pas souvent droite, sa manie de se mettre à quatre pattes, de reculer par bonds et de renifler avant de s'approcher.
Kit c'est celui qui semble Bestial. Pas dans les bonnes chaussettes. Une erreur de moule ou de conception. Beaucoup d'humains retroussent le nez et l'affirment sans hésiter. Le reste affiche airs surpris et petits mouvements de recul.

Kit ne fait pas dans la finesse. Il passe et les gens trépassent. Ou plutôt tombent sur leurs fesses. Parce qu'il les aura un peu trop bousculés. Trop pressé. Pas l'envie de tournicoter. Il ne voit pas pourquoi faire un détour, s'il peut aller tout droit. Kit n'hésite pas à surmonter les obstacles. Littéralement. Il bondit, il escalade. Il ne voit pas pourquoi se compliquer la vie. Définitivement, la plupart des gens compliquent trop. La quasi-globalité des concepts humains le font secouer la tête. Oh, Kit sait parler. Il sait ouvrir la bouche pour laisser sa voix rocailleuse et peu utilisée délivrer le fond de sa pensée. Il ne voit juste pas l'intérêt de faire de longs discours. Ni de se prêter à toutes ces coutumes. Le vouvoiement n'a jamais existé. Et même le tu ne sort pas souvent. C'est plus des mots, l'essentiel du temps. Des concepts simples et courts.

Kit est plus animal qu'humain. Il renifle sa nourriture avant de manger (et les gens, on ne sait jamais), se méfie de ce qui est étranger, se tient rarement droit (plus pratique s'il faut courir vite) et n'hésite pas à grogner ou montrer les dents au lieu de parler. Plus simple, toujours. Pas besoin de tous ces mots pour s'exprimer. Comme des vêtements. Faut parfois lui courir après pour éviter de le voir comme le jour de sa naissance. D'ailleurs, les vêtements ça gratte, ça gêne, c'est bizarre. Alors parfois il cherche à les enlever. Et cause quelques frayeurs aux âmes bien pensantes les plus proches.

Parce qu'en plus d'être une étrange chose plus bête qu'humaine, Kit, passé la couche parfois douteuse recouvrant sa peau (on devient vite sale quand on se roule et qu'on grimpe partout et pis les bains ça semble dangereux) et la tignasse souvent emmêlée recouvrant son visage (se coiffer, un énième concept), ne semble pas appartenir à une catégorie en particulier. Ou plutôt, si. Pas la bonne. Kitty semble plus femme que homme. Aussi, quand il enlève le haut, on ne s'attend pas vraiment à ça. Un ventre plat avec des muscles discrets et secs. Efficaces. Et définitivement pas de poitrine. Tout le soufflait pourtant, du visage aux autres courbes. Mais non, de nouveau.

Et le concerné, eh bien, ne semble pas vraiment concerné. C'est encore un concept compliqué qu'il préfère laisser de côté. Même s'il préfère qu'on ne lui enfile pas de robe. Tous ces froufrous, c'est compliqué pour bouger. Et les jupes, ça fait froid au niveau du postérieur.

Mais il arrive que Kit soit surprenant. Bien plus humain qu'on ne le croit. Comme un écho qui résonne. Une douleur fantôme logée au fond de ses prunelles si bleues qu'elles semblent noires. Kit n'est pas comme ça sans raison. Et si ce qu'il est lui convient très bien, il préfère ne pas se rappeler.


Kitty > La faune de Pulsar.


histoire

And wherever you are, land on another star

La tête rejetée en arrière, Nikita profitait des derniers rayons du soleil. Il n'avait jamais connu un ciel très joli, mais il l'appréciait pour ce qu'il était. Ses orteils nus jouaient avec les brins d'herbe jaunis, les tongs ayant été abandonnées il y a longtemps, entre deux touffes rachitiques. Le bois de la terrasse craquait doucement et une petite brise soulevait sa queue de cheval. C'était assez agréable. Mais ça pouvait l'être plus. Sans trop hésiter, ses doigts dénouèrent le chouchou bleu nuit, le laissant tomber à son tour sur le sol. Nikita était bien habillé. En salopette, les cheveux propres et peignés, attachés. La peau d'une propreté rarement atteinte. Il avait été apprêté. Aujourd'hui, un acheteur venait pour les bêtes. Son oncle l'avait jeté dans la salle de bain avec une vélocité peu commune. Nikita avait cru qu'on allait lui arracher la peau. Mais il s'était laissé faire. Peu de gens venaient acheter, maintenant. La terre agonisait et criait à l'aide. Le bétail ne pouvait faire de miracle. Les chevaux non plus. Le ranch était aussi à l'agonie. Mais c'était l'un des meilleurs endroits, pour Nikita. Et c'était son oncle. Alors il faisait de son mieux. Il était bon avec les animaux. C'était naturel. Il les aimait. Il ne se sentait jamais autant compris que lorsque, front contre front, il regardait un cheval droit dans les yeux. Le cheval le regardait aussi. Et ils se comprenaient. Il le savait.

Les animaux étaient ce qu'il préférait. Les animaux étaient bons, purs. Ils suivaient leur instinct, un instinct ancestral. Il pouvait paraître cruel, mais c'était leur nature. Une nature en harmonie avec la terre. Ils ne feraient jamais de mal à la terre. Ils vivaient avec elle, tout simplement. C'était important de les protéger. C'était important de protéger ce ranch.

Mais tout semblait inutile, maintenant.
La terre mourrait.
Le ciel mourrait.
Et Nikita mourrait aussi.

Les yeux fixés sur le ciel, Kit sentit ses dernières attaches céder.
Ses parents étaient quelque part là-haut. Ils s'étaient envolés. Haut dans le ciel. Dans les étoiles.
Ils s'étaient envolés dans leur navire de métal. Et ils l'avaient laissé là.

Seul.

Comme depuis si longtemps.
Nikita ferma les yeux et se rappela.

Une salle. Des odeurs inconnues. Des gens. Tellement de gens. Avec des choses brillantes.
Et une personne. Avec un parfum lourd, qui lui tournait la tête. Mais aussi quelque chose d'autre, de familier, d'ancien.

▬ Ce n'est pas mon enfant.

La femme avait reculé. Elle ne voulait y croire. Elle ne voulait le concevoir. Cette chose sauvage, qui se débattait dans les bras de deux officiers. Cet être doté de bras et de jambes, jaillissant d'une épaisse crinière noire. L'homme à ses côtés retira son chapeau et se gratta la tête.

▬ Les tests sont formels madame.

De nouveau, la femme recula.

▬ Non.

La voix était aussi ferme que faible. Un contraste aussi effrayé qu'effrayant. Elle secoua la tête.

▬ Vous ne comprenez pas. Cela fait trop longtemps. Mon mari... je...

Elle tourna la bague à son doigt. Une fois, deux fois.

▬ Cela fait trop longtemps. Je me suis remarié. J'ai tourné la page.

Dans ses yeux brillait une immense douleur. Une douleur qu'elle ne voulait pas raviver. L'agent toussota, gêné. Personne n'aurait cru qu'une telle situation arriverait. Cela faisait déjà trop longtemps que l'accident était survenu. Que le corps avait été retrouvé en bas d'un sentier. Lacéré par les rochers. Seul. C'était un endroit reculé. L'un des rares contenants encore un peu de vie sauvage. Un joli endroit. Où l'on n’aurait pas eu idée de partir seul sans guide. Mais il y avait toujours des têtes brûlées. Et parfois, ça se passait mal. Cette dame avait perdu son mari et son fils, ce jour-là. On n'avait jamais retrouvé le corps du petit. Probablement dévoré par une bête. Il y avait encore des loups, dans la région.

Enfin... jusqu'à ce jour-là.

▬ Je vous assure madame, tout prouve que c'est bien Ni...
▬ Non.

La voix, sèche, avait claqué de nouveau. Elle ne contenait plus aucun doute. Elle posa des yeux froids sur la forme noire qui s'agitait.

▬ Ce n'est pas mon enfant.

Et dieu ait son âme, la forme arrêta de bouger. Deux yeux noirs comme le charbon brillèrent. Ils regardaient dans leur direction. Ils regardaient Madame Attaway.
L'officier devint blanc comme un linge.
Le petit avait compris.

Nikita, dont le monde n'était plus qu'odeurs, sensations et instincts, avait compris. Compris les mots de cette étrangère dont la voix perçait pourtant jusqu'à son cœur. Il n'avait pas compris les mots en tant que mots. Mais il avait compris le message. Au même instant où le souvenir flou commençait à former une sensation bien précise. Sa maman à la fourrure grise était morte. Et cette autre maman sans fourrure, émergeant d'un passé qu'il pensait oublié, venait de le rejeter. Il n'avait plus de maman.
Il était une erreur.

Madame Attaway avait quand même repris Nikita. C'était son enfant. On avait tout fait pour que Nikita remarche de nouveau aux côtés des humains, et non des bêtes. Mais c'était difficile. Pour tout le monde. Pour Nikita encore plus. Il avait grandi, il avait commencé à comprendre. Il avait fait des efforts. Mais il restait ce qu'il était. Nikita, fils de louve. Bébé sauvé, miraculé, élevé par une vieille maman loup. Avec amour. Ridicule. Ce n'était pas sa vraie maman, sa maman était là, avec ses cheveux corbeau et son parfum valant bien plus cher que le fauteuil dans lequel elle attendait, le nez retroussé, que le rendez-vous se termine. Donne des résultats. Nikita savait parler. Nikita se laissait habiller. Nikata marchait avec ses pieds, plus tout à la fois. Nikita pouvait interagir avec les autres. Nikita comprenait les principes élémentaires, les us et coutumes de la race humaine. Nikita était humain.

Mais Nikita était loup aussi.
Et il avait du mal à l'ignorer. Cela dérapait, souvent. Il rentrait couvert de blessures, les lèvres peintes avec le sang de l'un de ses camarades. Il l'avait mordu. Un animal avait été maltraité. On s'était moqué. Il y avait toujours une raison. Nikita était violent. Nikita n'était pas adapté. Et Madame Attaway, remariée, heureuse et toujours dans une situation confortable avec son nouveau mari, n'en pouvait plus. Nikita n'était qu'une source de douleur. Un petit étranger. Son fils était mort en même temps que son premier mari. Elle ne voulait plus continuer.

Alors elle envoya Nikita chez un lointain oncle. Au Texas. Dans son ranch.
Et elle détourna les yeux.

Nikita avait encore été abandonné. Mais c'était sa mère. Sa conceptrice. Son sang coulait dans ses veines. Alors il continua d'essayer. Il y avait le ranch, il y avait son oncle. Il fit de son mieux. Essaya de se glisser dans le moule, de faire ce qu'on attendait de lui. Et il avait continué à grandir, et même son corps ne faisait pas les choses correctement. Les rares gens croisés le confirmaient.

Nikita n'était pas normal.
Nikita était une erreur.

Et sa mère s'était envolée, avec cet homme qui n'avait jamais été son père. Loin, loin dans les étoiles. Fuyant cette terre désolée.
Et son petit enfant raté.

Au fond, Nikita n'avait jamais réussi à revenir de ce passé sauvage, flou, mais ancré dans ses veines. Et avec leur départ, aujourd'hui, il venait de comprendre que tout avait été vain. Ils étaient partis. Elle était partie. Et il ne lui restait plus rien. Plus de maman louve, plus de maman humaine. Il n'était qu'un être entre-deux. Ni humain ni bête. Même dans ce ranch, il n'avait pas sa place. Il n'avait sa place nulle part.

Le regard vide, Nikita rouvrit les yeux.
Et vit alors la lumière rose. Douce, accueillante. Comme la fourrure de sa maman loup.

Il se releva. Et se laissa tomber dedans.

Et voilà Pulsar.
Et la rechute. C'est ce que diraient tellement de médecins, s'ils avaient son dossier lourd comme du béton entre les mains.

Mais la part humaine de Nikita, soigneusement enfouie, ne pouvait crier qu'une chose.

Libéré.


plante verte

you better get real, real, real



••• âge : bientôt 22(mais genre vraiment hahaha... /sob), donc on va dire 22 ans. irk.
••• Sexe : je moi inculte. je juste femelle plante verte.
••• Avatar : Les très jolis dessins de Tae4021.
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : heu. ouaaaah, ça remonte. mais on va dire que j'ai chopé le redécollage grâce à votre petite new chez les partenaires (et que je tourne autour depuis).
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : un jour, moi avoir dit "noo nooo plus forum, manque de temps imminent nooo". puis moi avoir vu new redécollage, moi avoir fait "oooh. mais c'est super cool ça, ils étaient chouettes". puis redécollage. "ouééé allez les mecs vous viiivreee". puis tiens si j'allais lire de plus près. "oh le contexte il est chouette" /passe aux groupes et au reste/ "...BLBLBLBLLBL D8". un jour, moi avoir dit pas raisonnable, un jour moi avoir lu pulsar. et lui avoir dit "FOCK".
tellement en fait que le premier personnage a été piétiné sans prévenir par kitty. oui, c'est violent. ;;
(mais sérieusement les racines itou, c'est juste un appel obscène au dc)(je plains vos membres en fait. fort.)(d'ailleurs je sais même pas comment kitty a gagné face aux pulséens mais well, il a insisté)(oh et je parle pas des prédéfinis hein nop. définitivement.).
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley I love you: oh je. hiii. c'est trop chou.
/leur donne un cœur tout palpitant de vie en échange/
(c'est du frais).

et si moi avoir royalement fail, je. moi m'excuser platement. vous pouvoir atomiser moi. deux fois.
(et je tenais à dire que votre initiative d'offrir un truc à tous vos inscrits du moment je hu c'était juste trop adorable, adorant ce genre d'entreprise aussi masochiste que merveilleuse, je ne peux qu'approuver cette vague d'avatars swag /lève son panneau d'obscur cadoteur ninjatique définitivement masochiste/)(vous avez tout mon amour krr).

oh et si j'ose je. je demanderai bien si le Merry Prankster accueillerait encore une petite bestiole perdue ? même si hm kitty n'a pas de compétences spéciales. heu. il peut grimper il est agile et éventuellement ça peut être dressable ces bêtes là, genre chien d'attaque pour veiller au grain (ou envoyer sur le matelot qui fait pas son boulot). mais sinon il se trouvera un truc à faire ailleurs dans la galaxie (ou troquera des trucs douteux), aucun soucis.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 57
FICHE : ALL HAIL CAPTAIN.
PSEUDO : kactuskorp™
CRÉDITS : nikitamour :heart:
ÂGE : 23


Élémentaire

Sujet: Re: Kit ▬ P'tit chat sauvage.   Mer 25 Juin - 7:44
bienvenue sur pulsar Nikita !


entre joueuses plantes vertes on va bien s'entendre (je suis un cactus buissonnant, enchantée/meurt)
j'aime beaucoup ce petit nikita, j'ai hâte de voir ce qu'il lui est arrivé I love you
et pour faire partie de l'équipage du Merry Prankster ne t'en fais pas, y'a pas besoin d'avoir de dons particuliers, il suffit d'être motivé à voyager au travers la galaxie et Capitaine t'acceptera avec joie dans son joyeux petit équipage !! I love you


quand sonne l'heure, hissons nos couleurs.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 6
FICHE : souvenir sauvage.
boîte à souvenirs.

PSEUDO : Plante Verte.
CRÉDITS : avatar ©Polyphème ♥


Humain

Sujet: Re: Kit ▬ P'tit chat sauvage.   Ven 27 Juin - 16:05
Je. Gloup voilà. Pardon pour le retard, anniversaire tout ça. Et la trouille aussi. L'histoire est un peu spéciale. En plus d'être probablement écrite douteusement. Je... j'espère que ça ira. ;;

/s'enfuit/.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: Kit ▬ P'tit chat sauvage.   Ven 27 Juin - 16:39
je je crois que je suis amoureuse de nikita omg son histoire est juste
je
idk je n'ai pas de mots je me sens so triste pour lui MAIS AU MOINS MAINTENANT IL SERA HEUREUX A PULSAR hein pas vrai ;;;; surtout sur le merry prankster Capitaine s'occupera bien de lui I love you

Nikita


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé sur GARAYARA. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Pas de chance, ton Portail t'a joué un mauvais tour. Tu es aveugle pour tes deux premiers posts rp !

n'oublie pas de recenser ton avatar !



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Kit ▬ P'tit chat sauvage.   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-