Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 12
FICHE :


PSEUDO : qualsy (cytosine & minos & lady)
CRÉDITS : cyanide the meme princess
ÂGE : 20


Humain

Sujet: (she had long brown hair)   Ven 11 Juil - 16:09
DANIEL
EDWARD
BUSTER
COWMAN
22 ANS
USA
DEPUIS PEU




j’ai ouvert les yeux – tout est allé très vite ensuite
j’ai démarré passé la première j’ai regardé dans le rétroviseur les arbres de la terreur tristement enterrés (enterrée) les roues patinaient sur le chemin boueux j’ai accéléré et j’ai pensé que

et quand sous la voiture la route goudronnée crissait j’ai tiré les manches de mon costume remis mes cheveux sur le côté comme la mécanique du cœur carcéral qui jacasse j’ai prié – il pleuvait beaucoup un arbre est tombé dans la forêt

mais ils voyaient n’est-ce pas
un rire nerveux m’a échappé comme l’affreux soulagement de l’érection terminale
ils voyaient n’est-ce pas comme une étoile de david cousue sur ma poitrine à même la peau palpable pathétique perpétuité j’ai accéléré

alors je suis arrivé j’ai arrêté le moteur admiré la potence omnipotente
j’ai monté les escaliers un par un deux par deux trois par trois quatre par quatre cinq par cinq six par six sept par sept huit par huit neuf par neuf dix par dix – jusqu’à ce que la porte crisse

j’ai – respiration abdominale les mains sur les cuisses j’étouffe ASPHYXIE ATARAXIE
( alors j’ai retiré ma ceinture enlevé mon pantalon et mes chaussures
rempli la baignoire et j’ai plongé tête la première dans le noir)

les mains sur les yeux j’ai vu le mur blanc tous alignés le fusil contre la tempe trempé détrompé je me suis trompé – shoah par balle et mon sale corps criblé de mal

et j’ai beaucoup frotté pour laver les plaies du passé comme j’aurais maquillé déguisé caché nettoyé perfectionné tout aurait été parfait seulement monsieur daniel edward buster cowman avait raté raturé ri rôti
alors à défaut de mourir j’ai pu dormir je n’ai pas mangé la chair et les tendres tendons m’ont donné envie de vomir

j’ai rêvé de rouge et de blanc mais c’était l’orange qui m’attendait
(j’ai rêvé de pluie et de fleurs fanées mais c’était l’orage qui m’effrayait)

je n’ai pas de jardin – peut-être y aurais-je fait poussé des roses et des tulipes sur sa peau pourrie
j’ai allumé la télévision mais sur toutes les chaines il n’y avait que l’exécution hydrocution électrocution absolution

l’eau a bouilli j’ai bu un café noir travaux forcés j’ai toussé j’ai mis mon plus beau costume (lui avait-elle offert posthume) j’ai fermé la porte la tête lourde comme une enclume j’ai pris le volant –

mon patron m’a salué d’un air (désolé) j’ai brièvement plaisanté « tu as l’air fatigué » s’il savait
(on aurait pu tout lui pardonner à monsieur cowman avec ses airs de repenti cette extrême rédemption qui lui allait si bien cet air sincère qu'avait monsieur cowman dans ses paroles dans ses gestes dans ses mimiques dans ses entrailles dans ses viscères donnait envie de tout arrêter donnait envie de l'embrasser)

j’ai souri arrangé mes cheveux j’ai ouvert les yeux –
et c’est là que j’ai compris que ça allait être pour toujours


ALORS HUMAIN, SATISFAIT DE TA NOUVELLE GALAXIE – (c'est l'échappatoire l'évasion l'absolution)
COMMENT T'INTÈGRES-TU PARMI LES PULSÉENS – QUE PENSES-TU D'EUX – (daniel fils de rien est un pulséeen ; ils sont ses frères dans le sang et la misère)
PENSES-TU POUVOIR DEVENIR L'UN D'EUX, À LA LONGUE – (il feint en être un depuis toujours)
TON AVIS SUR LA POLITIQUE ICI  –
(angoisse)
PAS TROP DÉPAYSÉ DANS CET ENVIRONNEMENT FANTASQUE – (il a gagné au change ; dépaysé comme lorsque la liberté lui a été retirée)
VAS-TU BRILLER, HUMAIN – (crémation daniel à force de briller a senti la mortalité il préfère rester un tas de cendres mouillées)
on est venus me chercher à la maison ce matin
dans un tremblant tintamarre la porte terrifiée l’officier m’a dit « vous êtes dans le pétrin » mais comme en toquant ils m’avaient réveillé je n’ai pas tout de suite réalisé je crois que tout allait s’arrêter –  alors sans me retourner je n’ai pas bu de café je n’ai pas fermé la porte à clé

dans la voiture il fait très chaud ; les carreaux redeviennent du sable et les roues fondent la voiture rit raille les officiers déraillent perdent le contrôle et la voiture percute un mur à cent-seize kilomètres heures et les officiers s’enfoncent dans la vitre et la voiture et les officiers et – je n’aime pas la place passager

mais je suis désespérément arrivé mes bourreaux m’attendaient je leur ai souhaités une bonne journée – bien entendu je n’ai pas pu leur serrer la main puisque les miennes étaient dans mon dos – alors je me suis assis à côté d’une vieille dame mélancolique et d’un hispanique à l’odeur infâme

j’ai regardé ma montre – on allait être ici longtemps (si j’avais su) – j’ai mis ma tête dans mes mains en attendant le lendemain mais je n’avais pas encore faim
la dame est partie et l’homme aussi – il n’y avait plus que moi d’assis et j’ai failli soupirer quand l’officier m’a dit de me lever et d’avancer vers son cabinet

quelque temps après mon entrée il m’a dit « on en a vu des milliers comme vous monsieur cowman » ; ça m’a beaucoup surpris – alors c’est tout étourdi que l’interrogatoire s’est fini ;
j’ai pensé que j’avais perdu mon temps

je n’aime pas le juge d’instruction – je crois d’ailleurs qu’il ne m’aime pas non plus puisqu’il n’a pas voulu que je lui serre la main
sa moustache ressemblait pourtant à celle de mon patron mais moi poltron avait-il voulu me voir la tête sur le billot
(toi judas voulait-il voulu voir ta tête après ton trépas)

quand j’ai vu ma cellule j’ai pensé à la maison –
haut le cœur et quelques pleurs quand la porte dans des courts cliquetis a claqué j’ai pensé au salon à la télévision j’ai pensé à la salle de bain j’aimerais me laver les mains est-ce qu’on voit tout le mal qui glisse sur mes doigts qui se cache sous mes ongles
je veux prendre un bain je veux boire un café ou une bière bien fraîche pour noyer cette galère

j’ai rêvé qu’on se promenait dans la forêt mais l’arbre est tombé mais l’arbre est tombé
( l’ange est monté et daniel au septième ciel il a couru dans le forêt elle était à ses pieds QUARANTE-SIX MINUTES ET DANIEL CESSERA ENFIN D’EXISTER)

la cellule est petite mais il n’y a pas de loyer à payer pour y habiter – je crois qu’en somme être emprisonné est une bonne idée
j’ai eu très envie de fumer mais je n’ai encore jamais essayé mais le temps n’arrivait pas à passer alors j’ai regardé par la fenêtre les voitures passer oh – si la mienne pouvait s’y arrêter sans passager sans m’écraser

la cellule est petite mais plus personne n’a besoin de cuisinier puisque des personnes sont employées pour nous faire manger
j’ai peur d’aimer être emprisonné j’ai peur d’apprécier la captivité

on a mangé des petits pois
plusieurs gens se sont assis avec moi mais eux non ils n’étaient pas comme moi je crois –
que j’ai fait bien pire qu’eux
seulement les épaules carrées ils ont ri j’ai pris peur est-ce que les prisons sont comme ceux à la télévision quand viendra l’heure de la libération – je ne suis pas comme ces gens-là mais pourtant ma geôle est là

ça fait trois jours que je suis en prison et j’ai repensé alors au juge d’instruction
est-ce qu’il sera présent le jour du procès ? j’ai rangé cette question dans un coin de ma tête comme j’ai nettoyé ma cellule parce que la maison était toujours très propre je crois qu’il doit y avoir beaucoup de poussière maintenant comme la neige sur l’écran j’ai pensé exécution j’ai crié absolution calme-toi
calme-toi
(calme-moi mais il n’y a plus personne)

mon patron sera certainement là lui aussi – je n’ai pas envie qu’il me voie comme ça
alors je me suis lavé trois fois parce qu’on ne sait jamais après tout

mon procès est fixé au mercredi 27 novembre
je n’ai pas peur mais je tremble – il fait froid en novembre ; est-ce que je pourrais emprunter un manteau ? je crois que j’ai encore beaucoup de temps pour y réfléchir
nous sommes le 3 juillet – de demain les feux d’artifices dans le ciel en fête mais tout ça me parait bien loin depuis que nous sommes en mai

il reste 147 jours avant le procès
(combien avant de cesser d’exister) j’ai frissonné
–il reste peu de temps

je suis tombé malade – j’ai le sida ou le cancer qui se propage et me saccage je vais mourir je crois j’ai toujours été sage j’ai prié je vais mourir la maladie va me ronger comme des vers dans ma tombe mange et mange et mange et mange et le médecin de la prison a dit que j’avais attrapé la grippe

j’ai – soixante-trois
monsieur daniel cowman
L’AVAIT-IL VRAIMENT FAIT SE L’ETAIT-IL VRAIMENT FAITE
il allait frire il allait faire la fête
il allait faire la fête sa tête sous la lame squelette
allait-il
cette position n’est pas confortable –
les lits de la prison sont durs et petits ; au début j’ai cru que tout cela avait été fait pour faire regretter aux prisonniers de devoir s’y coucher mais j’ai commencé à agglomérer l’idée que c’était ainsi et qu’il n’y avait pas de raison d’en parler
j’ai oublié comment était le lit de la maison
il y avait deux places mais j’ai peur de l’y voir dans mes rêves

(trente-deux)
j’ai l’impression que tout va très lentement depuis que je suis là
sauf ma barbe qui pousse et pousse et pousse et pousse et –
est-ce que je pourrais m’évader comme les princesses dans les contes de fées
j’ai ri
(je n’ai même pas été un bon prince)

je n’ai pas compté veuillez m’excuser
parfois des voisins sortent de leur cellule parce qu’ils ont de la visite
mais moi je reste pourrir sous terre pour nourrir les lapins
hier nous avons mangé des carottes – j’ai pensé être cannibale
je crois

(je suis fait comme un rat)

et tout s’embrouillait dans sa tête dans la salle et les murs tournaient tournis terrassés terribles
et tout se
DANIEL EDWARD BUSTER COWMAN s’étaient-ils écriés EST-CE QUE JE PEUX M’EN ALLER avait-il pensé EST-CE QUE JE PEUX TOUS VOUS BUTER avait-il juré
mais il voyait encore le bar et quand il voulait acheter un peu d'alcool cette femme vendait un peu d'alcool
alors tout marchait bien pour les deux
le vendeur d’héroïne mais c’était lui le héros tragique cette fois
(les fossoyeurs)

et ils tournaient tous ensembles dans leur large ronde fastidieux fandango il avait la nausée monsieur daniel cowman l’avait-il eu quand la balle s’était enfoncée dans son cœur avait épousé sa veine cave transpercé ses côtes et qu’elle était ressortie indemne de l’autre côté dans la sublime trajectoire de 90° dans laquelle elle avait été tirée AVAIT-IL VOMI SUR SON CORPS TORTURE MONSIEUR DANIEL COWMAN L’AVAIT-IL FAIT MONSIEUR DANIEL COWMAN L’AVAIT-IL SOUILLÉE

ils sont tous passés devant lui l’ont dévisagé démasqué
lui ont craché sur son visage bien trop serein pour n’être coupable de rien

il y a eu son patron – seulement il lui paraissait beaucoup plus petit que dans ses souvenirs – il y a eu tous ces gens dont il était incapable de placer un nom sur leur
tous ces gens ainsi que (ses) pauvres parents

(tout ça va bien trop loin vous ne trouvez-pas avait-il dit mais il savait
QUE CELA ALLAIT ARRIVER tandis qu'elle pleurait sur son épaule ma petite fille ma petite fille pourquoi elle daniel et il chuchotait je sais il vont le retrouver
je sais ce que tu ressens tu sais j'aurais voulu crever pour elle)

et il pouvait encore sentir daniel cowman son corps inanimé contre le sien le sang couler le long de son sein jamais jamais il ne s'était senti aussi bien qu'au moment où

COUPABLE avaient-ils prononcé et
SE LES FAIRE avait pensé monsieur daniel cowman tandis que sa vessie frémissait d'une excitation morbide pourquoi pourquoi pourquoi pourquoi l'église sonne-telle douze fois à midi et douze fois à minuit

un large soupir de satisfaction s’était échappé de la bouche des jurés et monsieur daniel cowman avait souri AVAIT-IL SOURI
et silence
dans l’assemblée
quand monsieur daniel edward buster cowman lui offrait son spectacle quand daniel retirait sa ceinture retirait son pantalon se préparait déjà à

se préparait déjà à
se préparait déjà à
ah

son petit morceau de paradis cloué au sol comme jésus sur la croix mais daniel n’était pas de cette race-là jeté dans une fosse commune avec les autres impurs dans un four crématoire dans l’échappatoire JE NE SUIS PAS UN NUMÉRO JE NE SUIS PAS UN NOM JE SUIS UN PLAN BIEN RODE QUI M’A ÉCHAPPÉ s’était-il écrié la bouche cousue la bouche fermée

daniel edward buster cowman est condamné à la peine capitale
mais monsieur daniel edward buster cowman SEMBLAIT TERRIBLEMENT SEREIN TANDIS QUE TOUT SE RETOURNAIT CONTRE LUI lorsque sa vessie frémissait déjà d’une excitation morbide

et ils avaient beaucoup ri à ses blagues n’est-ce pas – daniel avait toujours eu ce don pour raconter des histoires qui font rire et rire et rire et rire et rire et rire et pleurer

qu'on lui apporte un peu d'alcool
qu'on célèbre le jour de sa condamnation
comme s'il était l'homme de la situation

(parce qu’elle avait beaucoup crié ce soir-là je crois)
(parce qu’il avait beaucoup pleuré cette nuit-là je crois)

alors le marteau a brisé la table et les lustres sont tombés du plafond pour écraser le public dans un bain de sang et de lumières de galère et d’encens l’air et lourd avec beaucoup de fumée comme un enterrement mais daniel est bien vivant
inexorablement

tout se termine et daniel rentre dans sa mine
daniel est un bon vivant
il n’a pas pensé à son patron

j’ai ouvert les yeux – tout est allé très vite ensuite
c’est là que j’ai compris que ça allait être pour toujours

quand la porte s’est fermée à double-tour
que j’ai réalisé que ce n’était plus qu’une question de jours

(il avait dû beaucoup jouir en ce jour)

il n’y aura plus rien bientôt plus de nuit plus de jour
et déjà attendent les vautours

je crois que l’histoire se termine –
je ne sais plus ; ne sais plus
dites-moi
si j’ai fermé la porte de la maison à clé
s’il reste encore du café

est-ce qu’ils m’ont détesté ?
à leur place je me serais détesté
pauvre dulcinée la robe de sang tâchée

aujourd’hui nous avons mangé du poulet

je me demande qui m’a remplacé au bureau
je me demande si le patron lui sourira et lui dira qu’il semble fatigué quand il aura tué sa bien-aimée

aujourd’hui j’ai rangé mes tiroirs pourtant je ne verrai plus tout ça dans quelques soirs
c’est drôle n’est-ce pas
je crois que j’aurais beaucoup ri si l’on m’avait raconté cette histoire

je me suis toujours demandé comment cet instant se déroulerait
(je n’ai jamais vu quelqu’un si heureux à l’idée de mourir)

comment se déroulerait le moment de la mort
vous savez
elle avait de beaux cheveux blonds

alors il y avait le gardien j’ai avancé
je n’ai pas pensé à la maison je n’ai pas pensé à la prison
je n’ai pas pensé à me baigner je n’ai pas pensé à manger
je n’ai pas pensé à boire je n’ai pas pensé à m’habiller
je n’ai pas pensé à nettoyer je n’ai pas pensé à ranger
je n’ai pas pensé à m’excuser je n’ai pas pensé à tuer
je n’ai pas pensé à
mais c’était déjà trop tard

mais c’était déjà trop tard car lorsqu’il ne me restait plus que treize minutes à vivre
j’ai avancé dans la lumière délétère moi cafard terré dans le noir

monsieur daniel cowman
n'allait pas être brûlé
n'allait pas être pendu
n'allait pas être noyé
n'allait pas être drogué

monsieur daniel edward buster cowman
c’était les dernières secondes de sa vie il avançait vers l’ataraxie tandis que la terre clignotait dans une immense crise d’épilepsie ils criaient criaient pourquoi cries-tu comme si c’était la fin du monde eh bien ça l’est
criaient criaient au bûcher

ILS CRIAIENT N’Y VAS PAS TU VAS TE NOYER
ILS CRIAIENT COMME LA VAGUE LÉTALE DE DOLETHAL DOLÉANCE
criaient enfin ça y est

et je me suis souvenu –
souvenu de l’orage de la pluie du lit – elle était très jolie
j’ai beaucoup pleuré je crois quand elle a dû partir

quand il y a eu ce vide j’y ai vu la vie
j’ai retiré ma ceinture retiré mon pantalon et j’ai plongé tout entier dans le noir
j’ai dit à l’agent désolé passez une bonne journée
j’ai dit à la lune d’argent pas cette fois

quand il y a eu ce vide j’y ai vu la vie
monsieur daniel edward buster cowman avait sauté il s’était suicidé

et c’était un double homicide sur ses épaules cette fois
il avait bu beaucoup d’alcools avec les anges de babylone

(monsieur daniel edward buster cowman était mort)

alors maintenant que tout est clair
pourriez-vous me laisser seul
j’aimerais prendre un putain de bain

pour laver toute cette de vie
de mes mains

(pour laisser toute cette mort
pour demain)

qualsy (cytosine minos lady) ; 17 ; zacharie ; surprise revival ; : D


hallelujah,

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 319
PSEUDO : MARVELOUS LAZULI
CRÉDITS : sexy mirmir + awesome bro font des miracles
ÂGE : 23


Élémentaire

Sujet: Re: (she had long brown hair)   Ven 11 Juil - 16:15


(je suis sponsorisée par rihanna en ce moment)

je te dis pas bienvenue parce que JE TE L'AI DEJA DIT LONG TIME AGO GIFIDFIFIGJfkpjgrtoihtrh
Voir le profil de l'utilisateur http://pulsar.forumactif.com
avatar
MESSAGES : 12
FICHE :


PSEUDO : qualsy (cytosine & minos & lady)
CRÉDITS : cyanide the meme princess
ÂGE : 20


Humain

Sujet: Re: (she had long brown hair)   Mer 16 Juil - 20:24
les deux gifs sont pas alignés ça m'énerve beurk
sinon j'ai fini y'a ptet des fautes idk je les corrigerai pas
(par contre j'attends phoebz pour me faire valider par elle c'est juste pour poster mon histoire et qu'on puisse la lire tout ça LOL)
(et nous dans tout ça on a pas le droit de te valider, c'estpasjuste)


hallelujah,

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 319
PSEUDO : MARVELOUS LAZULI
CRÉDITS : sexy mirmir + awesome bro font des miracles
ÂGE : 23


Élémentaire

Sujet: Re: (she had long brown hair)   Mar 22 Juil - 18:01
alors je dois te dire que j'ai lu ton histoire dans des conditions horribles, la page a mis approximativement 557548754 années à s'ouvrir et j'avais du rhum plein le nez
mais

urg
j'aurais pu lire en prison (#funny #thugwink) j'aurais toujours été like
 affraid 

non en fait je sais pas quoi dire parce que tu sais à quel point j'aime daniel et
voilà
il m'a manqué
et
FUCK DANIEL NE REMEURS PLUS JAMAIS SINON JE TE BAN
sale
prout
danieru-sama


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé au pénitencier. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Pas de chance, ton Portail t'a joué un mauvais tour. Tu es immatériel pour tes trois premiers posts RP !

n'oublie pas de recenser ton avatar !
Voir le profil de l'utilisateur http://pulsar.forumactif.com
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: (she had long brown hair)   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-