Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 5
FICHE :
PSEUDO : dieu
CRÉDITS : penguin factory


Humain

Sujet: broken wings (+)   Sam 12 Juil - 13:44






LEO JAMES DUSTER. 20 ANS. AMÉRICAIN, CALIFORNIE. ARRIVÉ SUR PULSAR DEPUIS QUELQUES JOURS HUMAIN SEULEMENT.
ALORS HUMAIN, SATISFAIT DE TA NOUVELLE GALAXIE ?
Cette galaxie ne m'inspire que mensonge et dégoût. La satisfaction sera la bienvenue lorsque ce monde sera remit entre les mains de l'Homme.


COMMENT T’INTÈGRES-TU PARMI LES PULSÉENS ? QUE PENSES-TU D'EUX ?
Ce ne sont que des aliens qui dégueulent des mensonges à la pelle pour séduire les plus faibles. Je ne me laisserais pas prendre dans leur petit jeu malsain.


PENSES-TU POUVOIR DEVENIR L'UN DEUX, A LA LONGUE ?
Jamais. Je suis et je resterais un Terrien.
TON AVIS SUR LA POLITIQUE ICI ?
Une politique caricaturée par un roi de pacotille, dissimulant un monstre de dictature. Un régime qu'il faut combattre, si l'Homme est voué à demeurer sur ces terres.


PAS TROP DÉPAYSÉ DANS CET ENVIRONNEMENT FANTASQUE ?
Rien ne me ferait plus plaisir que de retourner sur Terre pour mourir avec les miens. Ce serait une souffrance bien négligeable par rapport à l'Enfer que je vis ici.


VAS-TU BRILLER, HUMAIN ?
Je brillerais. A ma façon. Pas sûr que ça plaise aux aliens.






LLAMA (DIEU POUR LES INTIMES). 19 ANS. MOULE ENRAGÉE. HIBARI KYOYA DE KHR!. J'VOUS AI MANQUÉ HEIN ? *wink wink*


Léo, c'est un rêveur solitaire. Léo, c'est une machine de guerre.
Les histoires enchantées de princesses, les exploits herculéens des preux chevaliers, les mythes et légendes antiques ou encore les hommes dotés de super-pouvoirs sont les psaumes des enfants au gouffre du sommeil. L'univers fantastique de ces personnages extraordinaires recèlent de leçons et de morales, guidant les mouflets aux joues rosées sur le chemin de l'honnêteté et de la bravoure. Des histoires tissées dans le mensonge qui pourtant ont bercé l'enfance de Léo, allant jusqu'à lui inculquer des valeurs fondamentales mais parfois trop excessives. Le courage, la combativité, l'honneur, la gloire et la force. Elles font de lui un petit soldat modèle, gonflé de rêves, prêt à tout pour défendre ses convictions. Mais que faire lorsque le poids de la fin semble venir s'écraser et consumer tout ce en quoi vous croyez ? Un seul mot : espoir. Suivre son cœur pour trouver la volonté de se battre pour sa vie et celle des autres. Un but si beau, si lointain. Oui, la vie de Léo gravite autour d'un espoir vain qui noircit son âme.

Léo, c'est un amoureux de la liberté. Léo, c'est un torturé.
La Terre s'effondre et ses habitants avec. La résignation et la honte semblent être les seuls sentiments tolérés lorsque l'on est incapable de sauver ce qui nous est de plus précieux. Le dégoût fait soudain apparition, lorsqu'un nouveau monde s'ouvre sous les yeux ébahis. Des aliens qui vomissent la joie dans un génocide de couleurs. Léo les déteste. Et il déteste les cailloux. A cause d'une malheureuse pierre, il s'est retrouvé aspiré dans un de ces foutus portails, séparé de son père. C'est dans ces moments-là qu'on se rend compte de toutes les choses que l'on aurait dû faire ou dire, avant de partir. Mais c'est trop tard. Léo est un corps hanté par le regret et la haine. L'amour, la joie, tout se flétrit. Ne reste plus que des sentiments et des émotions amers. Mais le goût de la défaite sera un jour remplacé par celui, plus pétillant, de la victoire. Léo est un soldat, un combattant. Si la Terre est vouée à périr et que les Hommes sont attirés par ce nouveau monde, alors il deviendra leur. Détruire. C'est maintenant le mot favori de Léo. Pour sauver un peuple, il faut que l'autre disparaisse.

Léo, c'est un enfant. Léo, c'est pas quelqu'un de méchant.
Manipulé par son désir d'héroïsme et par l'amour de sa race et animé par sa colère et sa frustration, il est aveugle au mal qu'il peut engendrer par ses actes. Mais en réalité, ce n'est pas quelqu'un de foncièrement mauvais. Il est juste trop naïf, trop faible au fond. Il a peur, mais il ne sait pas de quoi. Alors il se lance dans un combat impossible. Incapable de sauver sa planète, il cherche à détruire Pulsar. La maturité lui fait défaut. Un jour peut-être arrivera, où il comprendra que sa quête est vaine et qu'il n'en résultera aucune satisfaction. La victoire sera alors fade, et les remords feront surface. Mais pour l'instant, son état d'esprit n'est qu'à la conquête et à la vengeance.

Advienne que pourra.


Je n'ai jamais dis à mon père que je l'aimais.

C'est quand on perd quelque chose ou quelqu'un qu'on se rend compte à quel point on a été idiot, idiot de croire que les mots ne sont pas importants. Le lien du sang, lui, sera toujours présent, quoi qu'il arrive. Et c'est bien la seule chose qu'il me reste de mon père.

Tomber dans ce fichu portail m'a rendu nostalgique. Je n'en ai pas envie, je n'aime pas ça. Se rappeler de toutes ces choses, de comment était la vie avant, presque parfaite.. De vieux souvenirs refont surface, pas forcément les meilleurs. Celui qui me vient à l'esprit, tout de suite, c'est le divorce de mes parents. J'avais 6 ans quand ma mère est partie, sous le prétexte fallacieux que mon père consacrait trop de temps à son boulot et qu'il la négligeait. A mon avis, elle voulait juste se barrer -avec son amant- parce qu'elle ne le supportait plus.. Parlons de ma mère un peu plus en détails, tiens. Je n'ai jamais vraiment su ce qu'elle pensait de moi. Elle m'avait mis au monde, c'est un fait. Ce jour aurait dû être le plus beau de toute sa vie, d'ailleurs, mais il semblerait que ce soit tout le contraire. J'étais une tache dans sa vie, un petit démon qui avait osé déformé son corps. Alors, laissez-moi vous dire qu'elle ne s'est pas battue pour avoir ma garde durant le divorce. Non, loin de là. C'est comme si elle m'avait jeté dans les bras de son ex-mari pour pouvoir enfin s'enfuir sans regarder en arrière.

Alors mon père s'est occupé de moi. Comme il pouvait. Je ne peux pas dire que ce grand bonhomme était vraiment très loquace. La plupart du temps, il m'exprimait son affection en m’ébouriffant les cheveux, un semblant de sourire aux lèvres. Mais mes meilleurs moments passés avec lui, c'est lorsqu'il me contait des histoires. Imaginant les dragons kidnappeurs de princesses ou bien les surhommes sauvant la planète, j'avais des étoiles plein les yeux. Et lui aussi. Alors je me suis mis dans la tête que moi aussi, un jour, je serai un héros. Je voulais que mon père soit fier de moi. J'avais l'impression que rien ne pourrait m'ôter ce rêve.

J'avais une admiration sans borne pour lui, ainsi qu'un profond respect. C'était pour moi l'homme le plus brave et le plus fort du monde, de l'univers entier. Un homme capable de rester calme, sérieux, en toutes circonstances. Mais ce n'était qu'une illusion. J'ai ouvert les yeux le jour où nous avons appris la décès de ma mère. Elle avait trouvé la mort dans un accident de voiture. Le téléphone avait sonné alors que nous étions en train de manger, mon père avait conversé quelques instants avec la personne qui était à l'autre bout du fil. Il était impassible, au premier abord. Mais c'est plus tard dans la soirée, que j'ai compris mon erreur. Mon père était un homme, rien qu'un homme, finalement. Il pleurait à chaudes larmes, dans l'intimité de sa chambre, le visage enfoui dans ses mains. Cette image restera gravée à jamais dans ma mémoire. L'image d'un homme brisé par la mort de son ex-femme, qu'il aimait toujours. Une image forte.

J'avais une vie tranquille, avec mon père. Élevé par lui seul, sans présence féminine, j'ai fini par être, au final, comme mon père, une sorte de mini-lui. Nous parlions peu, et ça m'allait bien. Pourtant, aujourd'hui, je voudrais que les mots aient pu franchir mes lèvres. Je voudrais avoir pu lui dire combien il m'avait apporté, en tant qu'homme mais surtout en tant que père. C'est trop tard. Je ne le reverrai jamais. Et la simple idée que, coincé sur Terre, il ait déjà trouvé la mort, me donne envie de pleurer et de hurler. S'il n'y avait pas eu ce foutu portail, je serais encore à ses côtés. Mais de tous mes rêves, de tous mes espoirs, celui-ci demeure impossible. Il ne me reste qu'une seule chose à faire : crier la solitude et la peine qui déchirent mon cœur aux étoiles.

Je n'ai jamais dis à mon père que je l'aimais. Et c'est mon plus grand regret.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 319
PSEUDO : MARVELOUS LAZULI
CRÉDITS : sexy mirmir + awesome bro font des miracles
ÂGE : 22


Élémentaire

Sujet: Re: broken wings (+)   Sam 12 Juil - 13:56
rebienvenue sur pulsar léo !

pfffffffffffff je suis si contente de te revoir tu imagines pas surtout parce que ARG ton léo est tellement tellement parfait ;;;; ♥♥♥ JE SUIS JOIE SI JOIE /pluie d'amour
non sérieusement
#feels

léo


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé sur קֵיסָרִית. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Pas de chance, ton Portail t'a joué un mauvais tour. Tu es en noir et blanc pour tes trois premiers posts RP !

n'oublie pas de recenser ton avatar !
Voir le profil de l'utilisateur http://pulsar.forumactif.com

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-