Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 3
FICHE : lalala


Humain

Sujet: Tyran Lang   Jeu 14 Aoû - 16:18

identité

imagine that the life you thought you shared wasn't really there



••• Nom : Lang
••• Surnom(s) : Ty
••• Âge : 21 ans
••• Nationalité : Américano-Coréenne
••• Ancienneté sur Pulsar : Il est sur Pulsar depuis trois jours à peine.      

••• Alors humain, satisfait de ta nouvelle Galaxie ?

Je suis en vie, je respire normalement et la nourriture n'est pas trop mal. Est-ce que je dois m'en plaindre ? Je pense que non.

••• Comment t'intègres-tu parmi les Pulséens ? Que penses-tu d'eux ? (Parlez ici des relations de votre personnage avec les habitants de Pulsar. Veut-il s'intégrer ou s'en méfie-t-il déjà?)

Ty ! Ty ! Dit moi, dit moi ! Je veux savoir ! *rire glauque* Que devrais-je vous dire ? Nous avons des poissons et des batraciens, des plantes et des fleurs, des animaux et des sortes de robots ou amas de rochers je ne saurais dire. Que suis-je sensé penser de tout cela ? Pour moi ce ne sont tout au plus que... de la vermine, comme tous le reste d'ailleurs. Des poissons qu'on ne peut pas manger, des plantes qui n'ont aucune utilité, des animaux tout juste bons à grogner et puis ces choses immenses... dois-je réellement m'exprimer à leur sujet ? Mais ce que je pense n'a aucune importance, ce qui compte réellement c'est ce qu'ils pensent que je pense. Et là réponse est tout autre, car après tout le diable a toujours deux visages ne dit-on pas ?

••• Penses-tu pouvoir devenir l'un d'eux, à la longue ?

HAHAHA ! Quelle bonne blague ! *en verse une petite larme*

••• Ton avis sur la politique ici ? (Si on peut parler de politique) (Quel est le point de vue de votre personnage sur l'anarchie qui règne sur Pulsar ? Et le Roi Phoebus alors, est-il digne de confiance ? )

Je suis là depuis trois jours. Je suis accidentellement tombé dans un portail qui m'a amené je ne sais où. J'ai marché des heures durant jusqu'à croiser quelque chose qui n'était pas humain et qui m'a redirigé vers Cassiopeïa. Une ville ? Un pays ? Une planète ? Je ne suis sûr de rien, j'ai fait le voyage à demi-conscient étant donné que j'ai eu la mauvaise idée d'essayer de tuer mon sauveur. Alors pour tout vous dire, je ne sais encore rien sur la politique et les problèmes qui règnent à Pulsar. D'ailleurs je ne savais pas grands choses sur la politique et les problèmes qui régnaient sur Terre alors bon.

Du reste je considère tous les dirigeants qu'ils soient princes, rois, conseillers, présidents et j'en passe comme de la vermine. De celle qu'on écrase dès qu'on la voit. De celle qu'on évite par peur de s'en retrouver infecter. Mais l'hypocrisie aide à l'intégration et il n'est pas dit que je me comporte mal devant celui qui m'offre un foyer. Mais ce Roi Phoebus que les foules acclament et révèrent me fait le même effet que ce poison qu'on indigère petit à petit sans jamais voir les effets que lorsqu'on en meurt. J'ai malheureusement raté le début de son beau discours, cela dit le nain mégalomane... me fait bien rire.


••• Pas trop dépaysé dans cet environnement fantasque ?

C'est un peu comme si le jeu vidéo où je tuais les envahisseurs devenait réel et je dois avouer que ça me plaît beaucoup. C'est tellement plus palpitant qu'une journée sur Terre !


••• Vas-tu briller, humain ?

Je ne brille pas, je suis une étoile morte. Je me fond dans l'immensité de l'univers masqué par une multitude d'étoiles scintillantes. Loin, à l'écart. Je me cache derrière cette étincelante lumière d'ignorance et de bêtise. Je ne veux pas d'attention et si quelqu'un doit poser ses yeux sur moi ce ne sera pas parce qu'il aura été attirer par ma couleur mais parce qu'il aura vu la véritable valeur de l'individu que je suis. Mais sait-on jamais, si je dois briller (contre ma volonté) je ferais en sorte de briller de telle façon à tous vous aveuglez.



personnalité

It just existed in your head The reflection used wasn't you

(Écrivez ici quelques lignes sur la psychologie de votre personnage. Présentez-nous sa façon de penser en général, ses convictions, ses envies, ses craintes, bref, tout ce qui fait de lui ce qu'il est actuellement ! N'hésitez pas à développer un peu.)

Tyran considère trois classes de personnes : la vermine, l'utile et lui.

Bien entendu vous l'aurez compris, la classe la plus importante, hiérarchiquement au-dessus de tout c'est lui même. Mais ne vous faîtes pas d'idées, Tyran n'est ni arrogant, ni narcissique et encore moins égocentrique. Il ne se considère pas comme la perfection ni comme l'être le plus puissant ou le plus intelligent. Au contraire, il connait sa valeur et ses limites, il est capable de juger quelqu'un comme plus fort ou plus apte à la réflexion. C'est simplement qu'à ses yeux, dans un ordre affectif il passe au premier plan.

En seconde position, il considère l'utile, le mot définit parfaitement la catégorie. Que vous soyez Pulséen ou Humain, si vous avez la moindre utilité il vous appréciera à sa façon. C'est presque un honneur qu'il vous fait, car l'utile mérite sa considération. Et puis il y a la vermine, c'est tout ce qui est en dehors de l'utile. Il y a plusieurs types de vermines différentes et elles peuvent très vite passer d'un niveau à un autre mais au final, Tyran n'aime pas ça. C'est pourquoi s'il le peut il fera tout pour écraser cette vermine et la faire disparaître de la surface de l'univers.

Si Tyran laisse à penser qu'il croit à des êtres supérieurs qui veillent sur chacun d'entre nous, il n'est pas religieux pour un sou. Sauf si on considère le Dieu de la Mort comme une entité divine. Pour lui sa présence ici est très divertissante. Il n'a pas eu la moindre angoisse en se réveillant au milieu de nul part dans un environnement inconnu. Au contraire, cela lui a tiré un petit sourire puis il s'est acclimaté naturellement. Les Pulséens ? De la vermine... c'est pour cela que sa première réaction fut de sortir son couteau et de le planter dans la chaire de la créature. Qui aurait cru que celle-ci était plus dure que le métal et qu'une simple pichenette reçu par inadvertance le mettrait à terre ? Certainement pas lui, sinon il aurait pris la peine de l'éviter.

Heureusement pour lui on a mis sa petite attaque sur le dos de la peur, de la surprise d'être arrivé ici par un portail. Dès lors il a joué la carte de l'hypocrisie. Pour tous il est Ty, un brave humain doux et généreux toujours prêt à aider son prochain. Pourtant si on l'observe plus attentivement on peut voir dans son regard la haine, le dégoût. Mais même si ça ne fait que trois jours qu'il est là, moins de deux qu'il côtoie cette autre espèce, il montre déjà une vive volonté à s'intégrer. Bien que dans le fond il ne fasse que récolter des informations pour mieux exprimer sa folie sanguinaire sans plus tomber dans la défaite, une défaite qui pourrait lui être mortelle s'il ne fait pas plus attention.



(Cette partie est la votre ! Et oui, ici, vous pouvez faire ce que vous voulez, tant que ça a un rapport - même très très lointain - avec votre personnage. Cela peut être un rp, du texte en général, des paroles de chanson, des dessins même, des photos de cosplay, quelques phrases ou des vers, du codage … De plus, si vous n'avez pas d'idées, sachez qu'elle n'est pas obligatoire. C’est à votre bon vouloir donc, mais nous serons d'autant plus ravis de découvrir votre perception du personnage à travers une expression libre !)


histoire

And wherever you are, land on another star



Ty était un beau bébé de trois kilos dix à sa naissance. Il ne pleura pas, inquiétant les médecins et ses parent. Pas un son, le silence complet mais un cœur qui battait à un rythme régulier. C'était un bien étrange petit bout d'homme, une demi-portion dont le regard suivait chaque adulte comme si c'était un jeu d'observer les mouvements de ceux qui l'entouraient. Et en grandissant il continua son petit divertissement : les humains, le chien du voisin, les fourmilles dans le jardin. Il regardait simplement, sans jamais poser de questions, juste et simplement fixer le trajet constant des choses. C'était rassurant et sécurisant pour lui que de savoir que son voisin se lever tous les jours, qu'il sortait prendre sa brique de lait et son journal pour retourner chez lui. Que le ciel aboyait jusqu'à ce qu'on lui donne à manger. Que les fourmilles rassemblaient des vivres en avant le long hivers.

Beaucoup à l'école croyaient que Ty était muet, c'est pour cela qu'on se moquait de lui souvent et qu'il éveillait la pitié chez d'autres. Il ne parlait pas, il ne parlait jamais. Il observait seulement et même quand la maîtresse posait des questions  il gardait le silence. Mais il souriait de son adorable bouille et il était intelligent lorsqu'il s'agissait de faire ses devoirs, d'écrire ses rédactions toujours plus intenses à chaque lecture. On lui fit voir un psychiatre, on mesura son QI, on testa ses aptitudes mentales de diverses façons. Peut-être était-il un génie ? Peut-être lui manquait-il une case ? De l'autisme ou une autre maladie ? Personne ne pouvait réellement le dire car à chaque personne il jouait un air différent. Heureusement l'adolescence arriva rapidement.

Et avec l'âge, la crise rattachée. La rébellion fut terrible entre Ty et ses géniteurs comme il aimait les appeler. Il fit son sac et claqua la porte. Ses parent appelèrent la police pour signaler sa fugue mais on ne le retrouva pas, pas immédiatement du moins. Il avait seize ans, il était peu loquace mais dégageait ce charisme, cette aura de mystère qui plaisait et attirait. C'était si facile pour lui de se fondre dans la masse. De disparaître, allant d'un bar à l'appartement de l'ami d'un ami puis dans un parc jusqu'à la salle sombre d'un cinéma. Mais bientôt l'argent manqua et la flemme s'installa. Il n'avait plus envie de travailler et sans travail pas d'argent. Certes il manipula ses "amis" pour récupérer un peu d'argent mais très vite il se lassa de ses belles paroles et rentra à sa vie parfaite de fils de riches.

C'est le jour de ses dix-huit ans que tout dégénéra du jour au lendemain, après une longue année à être un fils modèle. Il profita d'un voyage à l'étranger, en France plus exactement, pour fuguer de nouveau et disparaître pour de bon cette fois-ci. Il fit la connaissance des "gens du voyage", un groupe de personnes qui voyageaient d'un bout à l'autre du pays. Et en jouant la carte du mensonge, en laissant aller son charme naturel et ses talents de manipulateur il pu les rejoindre. Deux longues années où il apprit beaucoup de choses et fit des choses plus terribles encore. La beauté d'un peuple, d'une culture. Les plus sombres secrets d'une classe sociale, puis d'une minorité dans la minorité elle même. Il vola, tua et viola à bien des occasions.

Il laissait libre cours à ses pulsions, n'ayant plus de limites que ses seuls désirs. Et alors qu'un jour il pensait que ses horreurs allaient prendre fin avec son arrestation... il tomba dans un portail qui l'emmena dans un nouveau monde, plus exaltant encore.




Moi ? Pas savoir...

you better get real, real, real



••• âge : 21 ans
••• Sexe : Je n'ai pas le sens de l'humour malheureusement alors je me contenterais de répondre : féminin.
••• Avatar : /
••• Et sinon, comment votre fusée s’est-elle posée sur Pulsar ? : Il y a une tarée sur la chatbox d'un autre forum qui n'arrête pas de parler de son personnage sur pulsar à longueur de temps. J'ai craqué, j'ai décidé de m'inscrire pour la tuer directement à la source... qu'elle se taise une fois pour toute.  Rolling Eyes 
••• Des petites suggestions ou un truc à ajouter ? : Non, rien à redire. C'est parfait !
••• on a pas de question rigolote alors voilà un smiley I love you :

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 57
FICHE : ALL HAIL CAPTAIN.
PSEUDO : kactuskorp™
CRÉDITS : nikitamour :heart:
ÂGE : 23


Élémentaire

Sujet: Re: Tyran Lang   Jeu 14 Aoû - 20:46
bienvenue sur pulsar tyran !


(ça me fait toujours bizarre de dire bienvenue tyran) (mais le funny sens de bizarre bien sûr /meurt)
un personnage bien intéressant que voilà, j'ai bien aimé l'idée qu'il se fasse à moitié assommer en s'attaquant à un pulséen What a Face
pars donc à la découverte des autres surprises que la galaxie te réserve, petit tyran I love you

tyran


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé sur GARAYARA. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Tu as de la chance, ton Portail a l'air de t'avoir déposé en un seul morceau. Tente de le rester !

n'oublie pas de recenser ton avatar !


quand sonne l'heure, hissons nos couleurs.
Voir le profil de l'utilisateur

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-