Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet
  
Répondre au sujet
avatar
MESSAGES : 9
FICHE : bg
PSEUDO : Picdam


Humain

Sujet: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Sam 12 Juil - 15:01

Infos


Nom : Jeannette Danès
Surnom : Jeanne
Âge : Dix-neuf ans
Nationalité : Française
Ancienneté sur Pulsar : Tout fraîchement arrivée.

Alors humain, satisfait de ta nouvelle Galaxie?
Ça pour m'intéresser, ça m'intéresse oui. D'ailleurs, y'a Lévi avec moi, je n'ai besoin de rien de plus.

Comment t'intègres-tu parmi les Pulséens ? Que penses-tu d'eux ?
Ton avis sur la politique ici ?

Je suis toute nouvelle dans ce Nouveau Monde, mais j'ai été très bien accueillie pas les Pulséens. Il est amusant de rencontrer de nouvelles formes de vie, ça nous rend plus ouvert aux changements je dirais. Cependant, je pense toujours à ma famille, à mes Jeannettes. Que font-elles en ce moment-même? Se trouvent-elles toujours sur Terre? Dans ce sens, j'aurais préféré rester sur Terre. Oui, l'air y est malsain et tout est pourri, mais c'est l’humanité (dont je fais malheureusement partie) qui l'a transformé en un tel déché de l'Univers. Je dois donc être responsable de mes propres actions. Mais pourquoi est-ce que ce satané roi nous a obligé à venir sur Pulsar? Trouve-t-il amusant de nous kidnapper et nous balancer dans un nouveau monde sans qu'on ait le droit de choisir si c'est ce que réellement nous voulons? Certains n'ont pas faux quand ils le traitent de dictateur. Serait-ce l'heure pour les humains de se libérer de l'emprise de ce Messiah qui croit avoir le droit de nous dicter notre vie comme s'il s'agissait de Dieu?

Pas trop dépaysé dans cet environnement fantasque ?
Lévine soulage mes instants de nostalgie, quand je pense à ma famille que je ne reverrai peut-être plus jamais.

Vas-tu briller, humain ?
Si l'envie me prend oui.


Personnalité


Jeanne, elle fait chier. On a tous eu envie une fois de lui donner une claque, même sa famille peut en témoigner.

C'est vrai qu'elle est vive d'esprit, mais seulement quand ça concerne des sujets qui l'intéressent. Sinon, elle est aussi dense qu'une morue. Vous pouvez lui parler sur un sujet autant que vous voulez, mais au bout de 5 minutes elle vous demandera calmement de tout redire.
S'il y a bien quelqu'un qui lui ressemble, et qui est à la ramasse comme elle, c'est Lévine.


Il peut arriver qu'elle veuille être sérieuse, mais elle finit vite par se lasser et perdre son sang froid. Elle prend alors un ton sarcastique, qui tape sur les nerfs. Ses ironies puent le poisson pourri et bien des fois elle est mal interprétée à cause d'elles.


A cause de sa personnalité, elle n'est pas faite pour devenir leader, tout le monde la détesterait (inclue moi). Cependant, il existe des gens qui sont capables de la supporter: sa famille, et surtout Lévine. Et ce n'est qu'avec Lévi qu'elle prend vraiment son côté de gamine morveuse (sûrement parce qu'il la laisse toujours faire).


Mais on peut compter sur elle quand on a besoin d'aide. D'ailleurs, c'est elle qui se charge de Lévi: elle s'occupe de le tirer du sale pétrin où il se fourre à longueur de journée.
Quand Lévi est bloqué, elle le soutient; et vice-versa: Lévi est là pour donner son avis quand Jeanne ne sait pas exactement quoi faire. Elle n'accorde pas facilement sa confiance, mais le caractère franc de Lévi lui a mérité une foi inconditionnelle envers lui.


La folle histoire d'amour



Lévi. Lévi, c'est comme les poils de son nez. Ces poils dont elle peut se débarrasser à coup de ciseaux, mais qui finissent toujours pas repousser après un temps.

Lévine est irremplaçable. Si jamais il crevait, elle crèverait avec lui. Même si, tout comme Lévi, elle a d'autres amis, ceux-ci ne peuvent se comparer à Lévine. Leur relation dépasse la compréhension humaine.
On ne peut pas dire que ce qu'il y a entre Lévine et Jeanne ce n'est simplement que de l'amitié, mais ce n'est pas non plus de l'amour. C'est une relation floue et indécise et dont je suis jalouse *sobbing*.




Jeanne pendant son époque rebelle.


Histoire

Jeanne, elle fait partie d'une grande famille. Quand je dis grande, c'est qu'elle est vraiment grande: y'a les parents, les oncles, les tantes, les cousins, les grand-parents, les grand-grand-parents; et toute la colonie de vacances.


Elle a en tout 3 sœurs aînées: les quatre s'appellent Jeannette (et non pas Danette).
Fruit du hasard? Faut croire.


Quand chacune d'elle est née, chaque membre de la famille voulait lui donner un prénom différent. Alors, pour n'en choisir qu'un seul, ils décidèrent de le tirer au sort à la tombola.
Le prénom gagnant quatre fois d'affilé? *long roulement de tambours* Jeannette !


Mais quatre Jeannette ça fait beaucoup, donc fallait bien trouver un surnom à chacune:
Le garçon manqué, Jean; la fan de  séries américaines, Jenny; celle qui écrivait son prénom avec un seul "n", Juliette; et la cadette, Jeanne, parce qu'elle semblait n'avoir rien de spécial.
Elle est donc devenue Jeanne, et ainsi vous devrez l'appeler.


La rencontre inattendue

Ce fut toute une aventure remplie de dangers et d'amours éphémères. Les événements de déchaînèrent l'un après l'autre, dans un tourbillon de suspens à en couper le souffle! Certains parlent même de la naissance d'une nouvelle légende urbaine, qui a suscité beaucoup d’intérêt de la part des personnes présentes lors des faits.

Cette grande odyssée, qui mériterait bien une adaptation tv, pris place dans un des lieux les plus huppés de la ville, si ce n'est de toute la France. Un endroit où tout peut être trouvé, et où une masse hétérogène de gens de tous les âges et milieux sociaux se réunissent: Carrefour.

Mais commençons par le commencement si vous le voulez bien.

Jeanne avait besoin de papier toilette. Il était clair que sans PQ, elle ne pouvait se soulager. Elle avait bien pensé à prendre des mouchoirs, mais la sensation aurait été totalement différente. Cette sensation suave sur la peau produite par du PQ ne pouvait être remplacée par du simple papier bon marché.
Il lui fallait donc du papier toilette. Et où en trouver, si ce n'est chez Carrefour?


On était dimanche, il faisait beau et on sentait l'air pollué des grandes villes. Une fois arrivée au rayon papier pour cul, Jeanne pris le dernier rouleau en vente. Il était rose; elle n’oublierait jamais cette couleur.

Au moment où elle s’apprêtait à se retourner pour se diriger vers la caisse, elle vit une jeune homme de son âge: c'était Lévine.
Sur le champ, elle ne comprenait pas pourquoi ce gamin était sur ses genoux, les larmes aux yeux, en train de viser le rouleau de PQ dans la main de Jeanne. Il avait une allure assez cheloue; c'était un beau-gosse, y'avait aucun doute sur ce point, mais il était habillé en pyjama et portait deux chaussures différentes. Elle avait pitié de lui, le pauvre.

- Euh...j'peux savoir ce qui t'arrive?
- C-ce... c'en est fini de moi... murmura-t-il entre deux larmes.
- Désespère pas, on a tous eu des jours comme ça t'sais. Tu as un style...très original. Tu devrais devenir fashion model hahaha!

Puis, il fit une grimace.

- S'il te plait, laisse-moi avoir un rouleau ! Je l'achète 10 euros ! dit-il en un souffle, comme si ça vie en dépendait.
- Eheheh quand tu seras célèbre n'oublie de parler sur moi pendant tes interviews d'acodac? Je suis, en quelque sorte, celle qui t'aura menée vers la voie de la célébrité! dit-elle sans faire attention à la souffrance du jeune homme.
- Bon alors, tu me le vends ce rouleau de pq ou pas?!
- D'ailleurs, on dirait que t'as mal au ventre. T'aurais pas envie d'aller aux chiottes par hasard? hahaha elle demanda avec un grand sourire dessiné sur les lèvres. C'était censé faire rire.

- AAAAAAARGH! Un rouleau putain !!!

Le mec devant elle se tordit d'avantage sur lui-même, il paraissait avoir un problème quelque part. Jeanne s'approcha de lui et en le prenant par les bras elle lui demanda:

- Euh ça va?? Tu veux aller à l'hosto? Attends, sortons d'ici d'abord. Je vais aller chercher une bouteille d'eau.

Soudain, il l'agrippa.

- DU PAPIER TOILETTE !!!! VEND-MOI CE PAQUET DE MERDE À 20 EUROS!!!

- Ah. Le rouleau! Euh d'accord...mais fallait le dire plus tôt tu sais! elle commençait à s'énerver.


Mais soudainement, elle se rendit compte de l'escroquerie dont elle allait être victime. Ce mec, bien qu'habillé bizarrement, avait le physique pour être un gigolo. Un peu trop jeune quand même pour se prêter à un tel job. Voleur alors? Le petit voyou, il croyait vraiment pouvoir la duper d'une manière aussi frauduleuse?

- Ah non attends une seconde. J'en ai besoin de ce paquet, moi! Comment j'vais m'essuyer sinon?! cria-t-elle haut et fort de telle manière que tous les gens aux alentours s’approchèrent pour admirer le spectacle.

- Eh, le garçon a la figure pale. Depuis talheur il demande à cette fille de lui vendre un rouleau de papier, ça doit être urgent. elle entendit dire derrière elle.

- Mais...je veux bien te donner un des rouleaux. Ça te suffit dans l'immédiat? mais elle ne lui faisait guère confiance.

Elle lui demanda alors de se lever pour pouvoir payer à la caisse. S'il lui proposait de payer pour son rouleau, il était sincère; s'il voulait tout payer ou s'il ne disait rien, c'était un escroc.

- Laisse-moi payer la moitié. Elle refusa. Il insista. Elle refusa. Il mis des billets sur le comptoir. Il était sincère.

- Si tu payes pour la moitié, prends la moitié des rouleaux, ça te va?
- Mais oui bien-sûr! dit-il en souriant gaiement.

- Ou ce mec est un très bon acteur...ou il est complètement niais. pensa-t-elle.

Et en effet, c'était le cas. Avec le temps, Jeanne découvrit que Lévine n'était qu'un pauvre mec maladroit, assez con (un vrai teubé), et trop franc pour son propre bien. Cependant, il était agréable de passer du temps avec lui.


Depuis ce jour fatidique, où deux parfaits inconnus se bagarrèrent pour du PQ, une nouvelle amitié naquît. Celle-ci n'allait pas seulement dépasser les limites sur Terre, mais elle allait transcender tout l'Univers.



C'était le jour J. Elle l'avait attendue depuis 25 jours, jour après jour. Jeanne redoutait ce jour. Comme toutes les femelles à un moment de leur vie, elle aurait préféré être un homme à ce moment-là, ou sinon, que tous les mâles aient la chance de goûter à cette douce mais sanglante douleur. Heureusement, son corps n'était pas du genre à la faire trop souffrir, quelques maux d'estomac et ça allait mieux. Mais on ne peut pas dire la même chose de son caractère.
Si d'habitude elle était insupportable, lorsque ce jour arrivait elle se mettait d'une humeur bestiale. Elle devenait maussade, faisait la gueule à tout le monde, et comme si ce n'était pas déjà assez, elle râlait sans cesse.


Lévi l'avait invitée chez lui pour dîner. Hélas, l'humeur de Jeanne ne s'était pas améliorée et elle était toujours de mauvais poil. En parlant de poils, elle avait vu une fois Lévi à poil. La vue n'avait pas été mauvaise, loin de là. Mais c'était Lévi, alors fallait bien le gronder un peu. Malheureusement, il était habillé ce soir-là. Hélas, ni la pizza ni le flan ni la bière ne réussirent à remonter le moral de Jeanne. Épuisée, elle se jeta sur le lit de Lévi comme un léopard qui attrape sa proie. Il était doux, moelleux. Elle sentait que son angoisse disparaissait.
Entre-temps, Lévi s'était approché d'elle, sans faire de bruit, à petits pas. Il se pencha sur elle et la fixa des yeux. Jeanne l'avait senti. Elle se retourna vers lui, et ses yeux rencontrèrent ceux de Lévine.
Un long silence s'ensuivit. Soudain, Jeanne fit une grimace et cria:

-Je...dois...aller aux toilettes!

Pouf, elle était déjà dans les chiottes. Elle s'était levée si vite du lit que Lévine s'était retrouvé projeté vers le sol et faillit presque se cogner la tête avec un objet non identifié.

-Lévi.........du papier toilette!! Passe-moi du pq, il n'en reste plus! gromela Jeanne avec une voix pitoyable.

Elle reçu de sa part un morceau où il avait griffonné un "Pardon."

-Wtf comment ça "pardon"?! ...Attends, te fous pas de moi Lévi! T'as plus de pq??!!"

Tans bien que mal, elle s'essuya avec le petit tissu et remis vite ses habits pour aller défoncer Lévine. Au même moment, on ouvrit la porte; c'était Lévi!


Puis, blackout. Quelqu'un pris Jeanne dans ses bras; c'était probablement Lévine, elle reconnaissait sa chaleur.
Après quelques secondes, ou minutes peut-être (Jeanne avait perdu la notion du temps), la lumière revint.

On était arrivé à destination. Terminus, tout le monde descend: bienvenus à Pulsar!


Plus


Ouèche, Picdam à la tour de contrôle♥ Je viens d'Epicarena (un pote à Pulsar) à la demande d'Or...Orphyde, oui, voilà. D'ailleurs, sachez qu'Orphyde n'est qu'un affreux gamin qui n'y pense pas deux fois avant de me ban d'une cb *sobbing* (c'est un tyran, huez-le)
Le personnage choisi pour Jeanne est Madoka de Kimagure Orange Road (aussi connue sous le nom de Sabrina dans Max et Compagnie).


Je n'ai pas vraiment de reproches à faire à Pulsar, à part peut-être que la fiche est assez "compliquée", ou "dense" si vous préférez. Il serait préférable de simplifier la fiche pour les petits nouveaux qui ne savent que dalle sur le codage. A part ça, continuez de faire des thèmes simples et lisibles pls. Je peux peut-être ignorer la longueur exagérée du forum, mais n'oubliez de prendre en compte la luminosité des écrans à l'heure de grapher les thèmes, cher staff♥ Je fais, en outre, référence à un ancien thème trop jaune pour mes p'tits yeux d'humaine. Mais ne faites pas trop sombre non plus; je connais un forum que je ne peux visiter que la nuit, puisque le matin l'écran est si éclairé par le soleil que je n'arrive même pas à distinguer le texte du background.

J'vous aime bien, bande de beautiful peepol♥



J'ai les dents rose pq♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Sam 12 Juil - 15:11
bienvenue sur pulsar jeannette !


intéressante petite humaine que voilà (quel bordel ça doit être d'avoir 4 jeannette dans la même maison tho omg) (elle a pas l'air d'avoir une famille très maline)
continue donc ton histoire, j'ai hâte de la lire hihihi I love you



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 9
FICHE : bg
PSEUDO : Picdam


Humain

Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Mar 15 Juil - 0:34
Merci Sly♥ eheheh c'est ce qui rend sa famille si intéressante ◔ᴗ◔
D'ailleurs, pourrais-je demander un "checkpoint"? (Désolée, je n'arrive pas à mettre l'icône ,je n'en vois pas.)


J'ai les dents rose pq♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Mar 15 Juil - 10:49
le checkpoint était mon message précédent, où je t'ai dit que tu pouvais continuer l'histoire :3
(mais du coup comme tu demandes un checkpoint je sais pas si tu as fini ta fiche ? enfin euh elle m'a l'air finie mais tu me fais douter ;;;;;; ) (j'aime beaucoup le running gag du besoin de pq d'ailleurs)
pour la remarque sur le codage des fiches, cytosine s'excuse et va voir ce qu'il peut faire pour essayer de la simplifier ! mais pourrais-tu nous préciser où est-ce que tu la trouves trop compliquée ?


enfin euh voilà je suis désolée de ne pas te valider maintenant mais tu m'as vraiment rendue confuse en demandant un checkpoint, j'ai peur de te valider trop tôt ;;;;;;;; préviens moi pour me dire de valider ta fiche (et dire que je suis bête aussi parce que c'est vraiment vrai /meurt) I love you



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 9
FICHE : bg
PSEUDO : Picdam


Humain

Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Mar 15 Juil - 13:02
Ah, c'était le checkpoint?!  Je m'excuse, désolée, je suis toujours à côté de la plaque /meurt
Donc oui, je crois que j'ai fini ma fiche! 

Concernant le modèle de présentation, il faudrait plutôt demander à Lévine, c'est lui qui a eu des problèmes avec le codage. Perso, je pense qu'il y aurait moyen de virer toutes les balises < center >, ce qui rendrait le code plus léger. 
Puis, je pense qu'il serait préférable de changer les liens des icônes 100*100 par des < URL D'IMAGE > par exemple. Mais j'ai vu que certaines personnes avaient gardé ces icônes et ne les avaient pas changés pour leur présentation. Si vous préférez les garder, vous pourriez les héberger sur un autre site plus "court", pourquoi pas? Ça ne prend pas la même place image.noelshack.com/fichiers/2013/30/1374758565-pkmn-023.png que i.imgur.com/JQOrYzK.png
Sinon, j'ai vu que vous aviez gardé les mêmes commentaires dans le codage que dans la "preview". Pourquoi ne pas les résumer pour le  code? Par exemple, au lieu de laisser ça:

Citation :
(Cette partie est la votre ! Et oui, ici, vous pouvez faire ce que vous voulez, tant que ça a un rapport - même très très lointain - avec votre personnage. Cela peut être un rp, du texte en général, des paroles de chanson, des dessins même, des photos de cosplay, quelques phrases ou des vers, du codage … De plus, si vous n'avez pas d'idées, sachez qu'elle n'est pas obligatoire. C’est à votre bon vouloir donc, mais nous serons d'autant plus ravis de découvrir votre perception du personnage à travers une expression libre !)

Remplacez-le par:

Citation :
(Photos, dessins, petits commentaires en rapport avec le personnage.)

En gros, le seul problème que le code de la fiche a c'est qu'à première vue, il paraît compliqué avec "tout ce texte". (Je m'explique vraiment mal je sais)...Demandez à Lévine, il saura vous éclairer.
A part ça, j'aime beaucoup la fiche qu'a fait Cytosine♥️ Elle est "linéaire" (pas comme certaines plus compliqués, voir celle de Léo), ce qui est un bonus, et tape-à-l’œil. D'ailleurs, elle divise bien chaque partie de la présentation et la met en valeur en fonction de son importance; ce qui permet une lecture rapide de la fiche.

d'accord je m'occupe de ça juste après alors hihi I love you


J'ai les dents rose pq♥
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MESSAGES : 73
FICHE : harcore really hardcore (really harcore)
PSEUDO : capitaine
CRÉDITS : cyanide sama ♥♥
ÂGE : 23


Bestial

Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   Mar 15 Juil - 14:09
hehe t'inquiète pas, on pourrait faire un duo d'à côté de la plaque /meurt


jeanette


te voilà arrivé sur pulsar ! le roi donc te remet ton registre à étoiles en signe de bienvenue et te souhaite une étincelante existence parmi les astres.
Bonne chance, et surtout, brille.

Humain, ton Portail t'a déposé sur LES MARAIS DU RETOUR. Tu peux choisir d'y faire ton premier RP, ou simplement de garder ce fait comme une information !
Pas de chance, ton Portail t'a joué un mauvais tour. Tu as LES DENTS ROSES pour tes trois premiers posts rp !

n'oublie pas de recenser ton avatar !



you're a calamity, you know that ?

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Sujet: Re: Jeannette Danès - « Lévi, c'est comme les poils de mon nez. »   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PULSAR  :: COSMOLOGIE :: NOUVELLES NÉBULEUSES :: NAINES BLANCHES-